Comment les clichés sur les hommes et les femmes nuisent gravement à votre santé

Infarctus et autisme sous-diagnostiqués chez les femmes, ostéoporose et dépression sous-diagnostiquées chez les hommes… Dans un livre qui vient d'être publié, Catherine Vidal, neurobiologiste, et Muriel Salle, historienne, rappellent que les stéréotypes de genre biaisent les diagnostics. Or les maladies cardiovasculaires sont la première cause de mortalité chez les femmes et un tiers des fractures de la hanche sont dus à cette maladie de la fragilité osseuse chez les hommes. C'est que les médecins ont une vision déformée par les préjugés de la société. Les femmes ont été longtemps exclues de la recherche médicale et aujourd'hui on en trouve seulement 33 % dans les essais cliniques. Conclusion : il faut qu'une femme apprenne à faire contrôler son cœur et un homme son squelette.

Source : 20 Minutes, par Oihana Gabriel
 

La revue de presse

12 à 20 milliards €, soit 100 à 160 € par personne, le coût du...

La moitié des rivières françaises et un tiers des nappes phréatiques...

Trois pesticides interdits en bio, retrouvés sur des carottes de la marque BioC'Bon par des...

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les t...

Depuis le 17 octobre dernier, les risques de certains médicaments en période de...

Chez un malade sur deux, la privation de sommeil serait efficace pour réduire les sympt...