Commerce Équitable

"Le Commerce Équitable est un partenariat commercial (…) dont l'objectif est de parvenir à une plus grande équité dans le commerce mondial. Il contribue au développement durable en offrant de meilleures conditions commerciales et en garantissant les droits des producteurs et des travailleurs marginalisés, tout particulièrement au Sud de la planète. (…)" (Définition du FINE)

L’idée du commerce équitable apparaît au XIXe siècle avec Edouard Douwes Dekker (1820-1887), administrateur colonial en Insulinde, qui milite contre le colonialisme et pour le respect des travailleurs autochtones. Il écrit notamment un roman dont le héros, Max Havelaar, symbolise la révolte d’un citoyen contre l’injustice du système colonial.
Dès la fin des années 50, une association néerlandaise s'inspire du roman, importe des produits en provenance des pays en développement, court-circuite les intermédiaires peu enclins au partage des bénéfices, et les vend par correspondance via les églises et les réseaux tiers-mondistes.

L’association "Oxfam" naît au Royaume-Uni au milieu des années 60 ainsi que "SOS Wereldhandel" aux Pays-Bas.
Le premier magasin de commerce équitable ouvre ses portes aux Pays-Bas en avril 1969. Deux ans plus tard, il en existe plus de 120. Le succès du commerce alternatif s’étend rapidement à d’autres pays d'Europe.
En France, l’association "Artisans du Monde" naît en 1974 et crée une première boutique à Paris.

En 1988, l’association Max Havelaar, apparaît. C'est le premier "logo" de commerce équitable. Dès que le café Max Havelaar fait son entrée dans les supermarchés, il remporte un franc succès qui s’étend au-delà des frontières néerlandaises, en Belgique, en Suisse, en France, au Danemark.

En France, la PFCE (Plate-Forme pour le Commerce Équitable) créée en 1997, est le seul organisme national de représentation des acteurs du commerce équitable. Elle regroupe 34 membres, organisations de commerce équitable (Andines, Artisans du Monde, Max Havelaar France, ASPAL…), organisations de Solidarité Internationale et d’Education Au Développement.

Le commerce équitable est un commerce social qui vise à établir un rapport d'échanges satisfaisants pour tous et qui a pour principe d'aider des coopératives d'artisans dans les pays en développement à se développer de manière durable.
Il vise à assurer une juste rémunération du travail des producteurs. Ces derniers s'engagent en retour à garantir les droits fondamentaux du respect des Droits de l'Homme (interdiction du travail des enfants, santé et sécurité au travail, interdiction du travail forcé, non-discrimination entre hommes et femmes, entre personnes de races, de religions différentes, contrôle des heures de travail, liberté syndicale…) et à préserver l'environnement.
À l'arrivée, le consommateur a donc la possibilité d'acheter "éthique", bio la plupart du temps, et, à qualité égale, pas forcément plus cher. Un prix équitable pour le producteur n'implique pas toujours un prix plus élevé pour le consommateur.

Le commerce équitable connaît actuellement un phénomène d’accélération de ses ventes sur l’ensemble du marché européen et nord-américain.
En Europe, les ventes de produits issus du commerce équitable ont en moyenne progressé de 20% par an depuis 2000, ce qui fait du commerce équitable l'un des secteurs économiques les plus dynamiques.
Mais la route est encore longue : chaque Français ne débourse que 2€ par an sur ces produits !

"Quiconque travaille a droit à une rémunération équitable lui assurant ainsi qu'à sa famille une existence conforme à la dignité humaine."
Déclaration Universelle des Droits de l'Homme (art. 23)

La revue de presse

Les fabricants tricherait sur les taux annoncés de goudrons, monoxyde de carbone et nicotine...

Une équipe française a mis au point un test permettant de mieux identifier les cas...

En France, seulement 20 % des enfants autistes suivraient une scolarité normale contre 70 %...

En période de froid humide, par des températures au-dessous de 0°C, les engelures...

Courir en ramassant des déchets : c'est le plogging, le nouveau sport à la mode en Su...

Le "MOOC BIO" démarre pour 8 semaines à partir du 16 avril prochain sur la...