Compléments alimentaires : mode d'emploi

Une baisse de tonus, des examens qui approchent, quelques kilos en trop… Les prétextes sont nombreux pour se ruer chez son pharmacien, dans la grande surface la plus proche ou sur son site préféré de vente en ligne pour se procurer ces fameuses "pilules enrichies en Ginseng" ou cette boisson drainante "aux effets visibles dès quinze jours".
Mais comment choisir ses compléments alimentaires, est-ce que c'est efficace, y'a-t-il des risques, faut-il consulter un médecin… ?

Vie saine et zen - Compléments alimentaires : mode d'emploi

La France ne truste pas le haut du classement européen pour la consommation de compléments alimentaires. En moyenne, un Français dépense une quinzaine d’euros par an, quand son homologue norvégien en dépense six fois plus.

En savoir plus

Rester vigilant

En phase de test en 2010, le dispositif de "nutrivigilance" est désormais opérationnel. Il permet de recenser les effets indésirables consécutifs à la consommation de compléments alimentaires mais aussi de nouveaux aliments et boissons enrichis ou pour populations particulières (sportifs, personnes âgées …).
Des nausées récurrentes, une intoxication ? Une simple communication de votre professionnel de santé le plus proche à l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire) permettra de signaler le produit responsable pour une analyse complète, amenant à des recommandations qui peuvent aller jusqu’à une interdiction à la vente.
Exemple : après une dizaine de plaintes, l’Anses a émis un avertissement concernant des compléments à base d’extraits alcooliques d’Igname, constatant des effets nocifs sur le foie.

En 2009, la Direction Générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) estimait que 12,5 % des compléments alimentaires sur le marché comportaient des anomalies (publicité mensongère, problèmes d’étiquetage).

Chaque année, un adulte sur cinq y a recours, principalement dans le domaine de la minceur et de la forme.
Mais ce n’est pourtant qu’en 2006 que les autorités publiques ont arrêté une définition : les compléments alimentaires sont ainsi considérés comme des "denrées alimentaires dont le but est de compléter un régime normal et qui constituent une source concentrée de nutriments ou d’autres substances ayant un effet nutritionnel ou physiologique seuls ou combinés, commercialisés sous forme de dose".

Une offre pléthorique
Cette description laisse le champ libre à une kyrielle de nouveaux concepts. Ainsi dernièrement, le laboratoire Des Granions a lancé sur le marché un complément alimentaire appelé Conceptio, à base notamment de zinc, de vitamine E et de sélénium, promettant d’améliorer la fertilité des couples en mal d’enfants.

En priorité en pharmacie
On retrouve les compléments alimentaires sur tous les étales : selon une étude réalisée par HEC Junior Conseil pour le syndicat de fabricants Synadiet, les officines représentent le premier point de vente, démontrant que la présence d’un professionnel de santé reste appréciée au moment de l’acte d’achat.
Les grandes surfaces ne concentrent que 12 % des ventes, et internet 7 %.

Préférer les grands labos
La grande variété de marques proposées peut parfois déboussoler le consommateur.
Les grands laboratoires avancent des gages de sérieux.
En France on peut citer Lescuyer, Arkopharma, Juva Santé… Comme le cadre légal a plus d'ancienneté chez nos voisins européens, certains ont souvent une longueur d'avance : Bionutrics, La Royale, Biophénix, Parabolic biologicals…
Malheureusement, aucun label ne garantit la pleine efficacité des produits.

Réglementation différente de celle des médicaments
"Les compléments alimentaires dépendent de la législation européenne, et sont considérés comme des aliments", confirme le professeur Marie Favrot, conseillère santé auprès du directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire (Anses). "Il n’existe pas d’Autorisation de mise sur le marché comme pour un médicament. La consommation de compléments alimentaires ne doit pas être diabolisée pour autant, mais il ne s’agit pas d’un acte anodin. Pour la majorité des Français, une alimentation équilibrée suffit d’ailleurs amplement".

Il ne s’agit donc pas de dévaliser le rayon pour être sûr de ne manquer de rien. D’ailleurs, il n’est pas rare que les médecins voient converger vers leur cabinet des patients ayant ingurgité un trop grand nombre de compléments alimentaires et pris de nausées.

Se méfier des cocktails multiples
"De façon générale, il vaut mieux, par exemple, ne consommer que du magnésium et de la vitamine D, qu’une addition de multiples nutriments, explique Serge Rafal, médecin généraliste à Paris et spécialiste des médecines douces. En France, nous sommes rarement en présence de carences généralisées. Et plus il y a de composants, moins cela risque d’être concentré".

Une bonne connaissance de soi
"Une consultation médicale, préalablement à la prise de compléments alimentaires, n’est pas forcément obligatoire", nuance-t-il néanmoins, estimant que la population ayant recours à ce type de produits fait généralement déjà attention à son alimentation et à sa santé. "Il n’en reste pas moins que certains dosages nécessitent un conseil médical". Ainsi, par exemple, faut-il s’assurer qu’il y a bien anémie avant d’entreprendre une cure de fer. La prise d’iode, de vitamines B9, B12 et D nécessite également l’avis d’un professionnel de santé.

En la matière connaître son corps et ses besoins s’avère primordial. Nous ne faisons, par exemple, aucune réserve en magnésium.
"Nous fonctionnons à flux tendu. Soit nous en avons besoin, et il faut en prendre, soit nous n’en avons pas besoin et nous n’en prenons pas", précise le docteur Rafal.

Remèdes à tous les petits soucis du quotidien, les compléments alimentaires nécessitent donc une consommation mesurée et une bonne connaissance de son corps et de ses besoins.

1,1 milliard €

de chiffre d'affaire
en France en 2009


66 %

des consommateurs
sont des consommatrices


1 sur 2

achats est motivé
par le conseil d'un professionnel





Commentaires

Old brick

Hello. Where I buy old brick today?
cegla
Witamy Cię serdecznie w naszym świecie cegły i desinguesz re płytki z oryginalnej Xrdzo bogata oferta obejmuje płytki z oryginalnej Xrdzo bogata oferta obejmuje płytki z oryginalnej Xrdzo bogata oferta obejmuje płytki z oryginalnej Xrdzo bogata oferta obejmuje płytki z oryginalnej Xrdzo bogata oferta obejmuje płytki z oryginalnej XIj, płyznej cegły, płytki z cegły ręcznie formowanej, płytelewadziennie sprzez grupę fanatyków desingu, którzy codziennie sprzez grupę fanatyków desingu, którzy codziennie sprzez grupę fanatyków desingu, którzy codziennie sąie z filiżanką aromatycznej kawy poniewiądź wygodnie z filiżanką aromatycznej kawy poniewa po w. Zaufaj dohistoriach związanych z naszymi cegłami. Zaufaj dohistoriach związanych z naszymi cegłami. Zaufaj doświadczeniu i dołącz do nas.

La revue de presse

"La détection de masse par mammographie est inefficace", selon le président...

Les plantes proposent des remèdes naturels efficaces pour la sphère ORL tout comme l'...

75 à 80 % des Français présentent une carence en vitamine D, selon Laurent...

Somnolence, confusion, troubles visuels, problèmes cardiaques, problèmes de foie,...

Le thé Hong Ya Cha ne contient pas de caféine, mais des flavonoïdes aux propri...

Le Défenseur des droits a été saisi par la FNAB (Fédération...