Coronavirus : les flips flops de la science

La cacophonie des études scientifiques a été portée à son comble lors de cette période de crise sanitaire…
- Le port du masque, inutile pour le ministre de la Santé et l'OMS, est devenu indispensable pour l'Académie de médecine qui souhaitait même le rendre obligatoire dans l'espace public. Résultat : retard dans les commandes et la fabrication. Selon une enquête Deskeo, 31 % des Français refuseront de porter un masque à leur travail.
- Les tests, présentés comme la clé du déconfinement, sont aujourd'hui remis en cause du fait des 40 % de faux négatifs (personnes ayant des anticorps non détectés) générés par les tests sérologiques. Par ailleurs on ne sait pas si la présence de ces anticorps confèrent une immunité ou pas.
- Les personnes touchées par le coronavirus seraient immunisées contre l'infection. Problème : on n'a aucune idée sur la durée d'une éventuelle immunité et 30 % des patients présenteraient un niveau faible d'anticorps dont on ne sait pas s'il sera suffisant pour éviter une réinfection.
- Le taux de mortalité n'a pas arrêté de changer : alarmant pour les uns, insignifiant pour les autres, avec une confusion générale entre taux de létalité et de mortalité.
- Le taux de patients asymptomatiques varie, selon les études, de 4 % à 70 % !
- Le confinement divise les experts : entre ceux qui jugent qu'il a eu plus d'effets négatifs que positifs et ceux qui estiment à 60 000 le nombre de vies sauvées en France.
- Les enfants seraient très contagieux : plusieurs études montrent qu'il sont peu propagateurs de l'épidémie.
- L'épidémie disparaîtrait à l'été : les revirements sont incessants sur les effets de la chaleur sur le coronavirus.

Source : Futura Sciences, par Céline Deluzarche
 

La revue de presse

Les bars, cafés et restaurants des zones vertes sont enfin autorisés à rouvrir...

Plusieurs groupes se sont créés pour inventer le monde d'après la crise...

Le budget du plan vélo passera de 20 à 60 millions €, a annoncé la...

L'immunité induite lors d'un simple rhume pourrait avoir un effet protecteur contre le Covid...

Utilisée initialement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, l'Anakinra a...

Un risque d'augmentation du nombre de suicides de 25 à 30 %, en moyenne, chez les jeunes d'...