Des perturbateurs endocriniens dans nos assiettes ?

"Plus de six résidus de pesticides sur dix quantifiés dans l'alimentation européenne sont des perturbateurs endocriniens suspectés", alerte l'ONG Générations futures. Cette dernière se fonde sur le dernier rapport de l'Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) concernant les résidus de pesticides dans les aliments et montrant que 49 % des échantillons analysés en contenaient des traces quantifiables. Sont concernés 109 843 échantillons. Parmi eux, 69 433 contiennent des résidus suspectés d'être des perturbateurs endocriniens (base de données TEDX), capables d'interférer avec le système hormonal. Leurs effets peuvent être délétères sur la croissance, la fertilité, le comportement et à l'origine de certains cancers. L'ONG demande que l'alimentation soit prise en compte dans les travaux en cours concernant leur réglementation.

Source : L'Express
 

La revue de presse

En plus des pailles et des touillettes, l’interdiction au 1er janvier 2020 des couverts et...

Tripler la part des déplacements faits à vélo d'ici 2024, c'est l'objectif que...

Les produits ultra-transformés ressemblent à des aliments mais n'en sont pas. C'est...

Afin de mieux personnaliser certains traitements, un test appelé TimeSignature permet, avec...

Sentir une odeur que personne d'autre ne sent… Cela peut arriver après un simple...

Si vous souffrez de lombalgie, bonne nouvelle : il existe des solutions naturelles ! Un mal de dos...