Des perturbateurs endocriniens dans nos assiettes ?

"Plus de six résidus de pesticides sur dix quantifiés dans l'alimentation européenne sont des perturbateurs endocriniens suspectés", alerte l'ONG Générations futures. Cette dernière se fonde sur le dernier rapport de l'Efsa (Autorité européenne de sécurité des aliments) concernant les résidus de pesticides dans les aliments et montrant que 49 % des échantillons analysés en contenaient des traces quantifiables. Sont concernés 109 843 échantillons. Parmi eux, 69 433 contiennent des résidus suspectés d'être des perturbateurs endocriniens (base de données TEDX), capables d'interférer avec le système hormonal. Leurs effets peuvent être délétères sur la croissance, la fertilité, le comportement et à l'origine de certains cancers. L'ONG demande que l'alimentation soit prise en compte dans les travaux en cours concernant leur réglementation.

Source : L'Express
 

La revue de presse

Plusieurs centaines de malades, des médecins, plus de 35 sénateurs et déput...

Un accroissement de 1,1 % chez les femmes, 0,1 % chez les hommes… Ce sont les chiffres...

Moins de trois évacuations par semaine, c'est la définition de la constipation pour...

Il va falloir s’adapter intelligemment aux nouveaux épisodes caniculaires, "sans...

C'est un grand classique, la pollution serait toujours due… aux autres ! Quelques chiffres...

La responsabilité de l'État peut être engagée en raison de l'...