Des remèdes naturels à faire soi-même

Pas besoin d'être un expert pour préparer soi-même des remèdes naturels. Il suffit de connaître les propriétés de quelques plantes et faire l'apprentissage de gestes simples pour pouvoir confectionner des tisanes, des teintures mères, des liqueurs, des baumes ou des lotions…

Viesaineetzen.com - Des remèdes naturels à faire soi-même

Connaissez-vous les vertus des plantes aromatiques usuelles qui se trouvent dans nos cuisines ? Le thym est un antiseptique, antitussif, tonique et décontractant musculaire. Le romarin est un cicatrisant, astringent, anti-inflammatoire et antirhumatismal. La menthe poivrée est un digestif, antispasmodique, tonique et émollient… De son dernier livre*, Claudine Luu, docteur en pharmacie et en sciences naturelles, détaille les vertus de 50 plantes communes et donne les clés de quelques manipulations accessibles à toutes et tous.

Publicité

En savoir plus

Mélanges à base d'huiles essentielles

De nombreux sites donnent des recettes de cocktails à base d'huiles essentielles (HE).
Nous en avons sélectionné ci-dessous quelques unes, simples à exécuter...

Contre le petit coup de blues de la rentrée
HE de Cannelle de Ceylan : 7 gouttes
HE de Marjolaine des jardins : 30 gouttes
HE de Camomille noble : 45 gouttes
HE de Verveine citronnée : 22 gouttes
Huile de noyau d’abricot : 10 ml
Voie sublinguale : 6 gouttes dans une petite cuillère à la fin des repas, 2 à 3 fois par jour pendant 3 semaines.
Voie olfactive : 1 ou 2 gouttes à l’intérieur des poignets, respirer profondément 5 fois de suite au moins 3 fois par jour, à volonté si besoin.
(Source : Plantes et Santé)

Drainage et renforcement du foie
HE de Carotte : 15 gouttes
HE de Citron : 30 gouttes
HE de Romarin à verbénone : 30 gouttes
HE de Céleri : 15 gouttes
HE de Livèche : 15 gouttes
Huile d’olive bio de première pression à froid.
Voie sublinguale : Prendre 1 goutte dans 1 cuillère à café d’huile d’olive. Renouveler matin et soir pendant 2 semaines.
(Source : Plantes et Santé)

Huile hydratante pour le visage
HE de Lavande vraie : 4 gouttes
HE d'Immortelle : 2 gouttes
HE de Tea tree : 2 gouttes
Huile de jojoba : 20 ml
Huile de bourrache: 10 ml
(Source : Bioacademie)

Sécher chez soi ?
On trouve dans les officines ou les magasins bio des plantes déjà séchées, prêtes à l'emploi. Mais il est facile aussi de les récolter soi-même dans la nature et de les faire sécher chez soi, disposées en faible épaisseur sur un linge blanc, par exemple étalées sur des cagettes en bois empilées les unes sur les autres.

Une fois qu'elles sont devenues craquantes, on peut les disposer dans des bocaux qu'on stockera à l'abri de la lumière.

Le moment tisane
Infusion ou décoction, les tisanes ont des vertus bienfaisantes mais peuvent tout aussi bien être envisagées comme un moment de plaisir et de détente (voir : La tisane, c'est tendance).
Elles doivent être consommées dans la journée, de préférence sans sucre ou alors avec très peu de miel ou de sucre complet.

Pour certains principes actifs qui ne supportent pas la chaleur (reine des prés ou cynorrhodons), il faudra avoir recours à la macération à l'eau tiède pendant une durée de 30 minutes à 12h.

Teintures mères : la base des remèdes homéopathiques
On peut les préparer dans les règles de l'art comme un parfait petit chimiste mais Claudine Luu propose aussi une méthode simplifiée.
"Un extrait hydroalcoolique simple se prépare en mettant la plante coupée en petits morceaux dans un bocal et en la recouvrant avec de l'alcool éthylique à 45 % (alcool de fruit). Après macération de trois semaines à l'abri de la lumière, pressez très fortement la plante dans un linge propre et filtrez le liquide obtenu. Suivant le degré d'humidité de la plante au départ, l'extrait aura entre 25 et 30 % d'alcool pur. Cet extrait, mis en bouteille teintée et étiquetée, vous permettra de disposer, à longueur d'année, des bienfaits de la plante en question."

Il est ensuite facile de préparer des dilutions homéopathiques, par exemple au centième (1 CH) en ajoutant 1 ml de teinture mère dans 99 ml d'alcool et en agitant fortement le mélange. Si l'on dilue de nouveau 1 ml de cette préparation dans 99 ml d'alcool on obtient une dilution de 2 CH et ainsi de suite…

Huile de macération à froid
Faciles à préparer, ces huiles peuvent s'utiliser en interne ou en externe. Il suffit de placer la plante fraiche, à peine séchée quelques heures, dans un bocal teinté et de recouvrir avec l'huile choisie. Au bout de trois semaines, on peut filtrer ou garder le bocal tel quel.

Exemples : l'huile de lavande, relaxante et calmante, l'huile de souci officinal, adoucissante et réparatrice*.

Lotions toniques
Mettre une petite poignée de plantes dans 25 cl d'eau, porter à ébullition et laisser frémir pendant 5 à 10 minutes. Couper le feu et laisser encore infuser pendant un quart d'heure. Filtrer, presser à froid, ajouter 50 ml d'alcool de fruit à 45 %. "Vous obtenez une lotion qui titre environ 20 à 22 % d'alcool pur" et qui "se conservera bien si vous prenez la peine de reboucher le flacon après usage", explique Claudine Luu.

Exemples : une lotion à l'origan tonique après la douche, une lotion à la sauge et à l'arnica pour compresses sur les bosse et ecchymoses*.

Vins ou liqueurs médicinales : tchin !
On peut mettre des plantes à macérer pendant environ un mois dans un bon vin ou dans un alcool de fruit à 45 %. On ajoute ensuite du sucre non raffiné ou du sirop de sucre et on obtient des apéritifs ou des digestifs très agréables qui remplacent agréablement les boissons industrielles ou artisanales. À consommer avec modération !

Exemple : le vin de pissenlit est un très bon régulateur du foie*.

Sels de bain
Prendre un grand bocal, le remplir en alternant une couche de gros sel et une couche de plantes aromatiques fraîches coupées fines (lavande, zeste de citron et d'orange, sauge, thym, romarin, eucalyptus…), ajouter si besoin une dizaine de gouttes de l'huile essentielle de votre choix. Fermer hermétiquement, secouer pour bien mélanger, laisser reposer plusieurs semaines.

Miel aux plantes
Pour obtenir un miel au thym contre la toux, un miel à la mélisse ou au tilleul pour dormir comme un bébé, un miel à la reine des prés pour soulager les rhumatismes, il suffit de mettre une poignée de fleurs dans 1 kg de miel bio (le faire chauffer doucement au bain-marie s'il n'est pas liquide). Inutile de filtrer, on met simplement une cuillère à soupe de ce miel aux plantes dans une tisane.*

 

*250 remèdes naturels à faire soi-même, Claudine Luu, éditions Terre Vivante

 


                

La revue de presse

L'environnement a été le marqueur des campagnes de Hamon et Mélenchon. Mais il...

Une batterie qui peut être retirée et branchée chez soi… Les nouveaux...

Leur taux de mortalité est passé de 5 % en 1995 à 30 % en 2015 avec jusqu'...

De meilleures performances cognitives pour les gens qui mangent du chocolat au moins une fois par...

Déclenchements "abusifs", épisiotomies "imposées", propos...

Il s'agirait d'une attitude défensive inconsciente, à des fins d'autoprotection. Le d...