Faire de sa maison un havre de paix

Nous vivons dans une société où la consommation est au cœur de la vie quotidienne. Du coup, jour après jour, nous amassons une quantité d’objets et de produits pas forcément très utiles. Et nous ne sommes pas plus heureux !
Alors comment sublimer son quotidien, faire de son logement un lieu où il est bon de se ressourcer et accéder à une paix intérieure ? En changeant quelques-unes de ses habitudes, on peut rendre sa vie plus épanouissante. Et oui, faire de sa maison un havre de paix, c’est possible !

Faire de sa maison un havre de paix

Chez mes grands parents, je suis restée très longtemps intriguée par un cadre du salon. Entre une assiette décorative à l’effigie d’un cordonnier et une casserole en cuivre, trônait une petite planche en bois, sur laquelle on pouvait lire “mieux vaut un petit chez soi qu’un grand chez les autres”. Aujourd’hui, je comprends toute l’importance de ce dicton qui semblait si étrange à mes yeux d’enfant. Et surtout, j’ai appris à aller encore plus loin en identifiant l’indispensable et en me simplifiant l’existence.

Alors comment faire de sa maison son petit coin de paradis ?

Publicité

Ranger, c'est bon pour la santé
Ça paraît évident ! Et pourtant ça ne l’est pas pour tout le monde. Nous aurions une fâcheuse tendance à nous laisser aller de ce côté-là. Personne ne discutera la nécessité de vivre dans un endroit propre, mais l’ordre est parfois considéré comme de la maniaquerie.

Appelez ça comme vous voulez, mais une maison “tirée à quatre épingles”, c’est reposant. Lorsque notre vision repère des mini fouillis par ci par là, notre esprit est encombré par la multiplicité des messages visuels ! Nous pouvons tenter de nous défendre de toutes les façons : “trop rangé ça ressemble à une maison témoin”, “un peu de bazar, ça met de la vie”, etc. Ça ne change rien. Plus notre cerveau reçoit de messages visuels et plus il a du mal à se reposer, c’est physiologique, il faut donc se faire à l’idée que le rangement, c’est bon pour notre santé !

Le minimum, mais l’essentiel
Une maison propre et rangée, c’est un bon départ ! Maintenant, il faut faire le tour des placards et de toutes les pièces afin de ne gardez que l’essentiel pour être le plus zen possible. Demandons nous ce qui est vraiment utile. Faisons le tri entre ce que nous devons garder, et ce que nous devons jeter ou revendre sur le marché de l’occasion. Ainsi on joint l’utile à l’agréable : on se débarrasse du superflu et on gagne de l’argent, génial, non ? 

Pour commencer, choisissons un endroit particulièrement encombré, comme l’armoire de salle de bain des dames ou le pied de lit des messieurs. Inutile d’espérer ranger toute la maison et tous les placards en un week-end, alors concentrons nous sur un seul endroit !Pour nous mesdames, jetons les crèmes que nous n’utilisons pas ou plus et qui attendent sur un coin d’étagère depuis des mois (en plus elles doivent être périmées !).

Pour vous messieurs, débarrassez vous de vos piles de vieux magazines, décidez de n’en garder que cinq par exemple !

En faisant ce tri et ces choix petit à petit, nous ne mobilisons pas tout notre temps libre au rangement, nous nous gardons des plages de détente et de loisir. En prime, nous gagnons la satisfaction d’avoir remporté une victoire sur nos mauvaises habitudes.

L’art de la liste
Réorganisons notre quotidien et n’ayons pas peur des listes de choses à faire. En prenant 5 minutes chaque matin devant son café pour organiser sa journée, nous pouvons gagner de précieuses minutes. Lorsque les choses sont claires dans notre esprit, elles le sont bien plus dans la pratique. Autre avantage de cette réflexion matinale, les tâches peuvent être partagées. Ainsi toute la famille participe à cette nouvelle façon de vivre. Et ensemble, tout devient plus facile. Nous nous sentons soutenus, le travail collaboratif donne des ailes. 

Se fixer des objectifs atteignables
La liste doit être courte. Inutile de viser trop haut, sous peine de se sentir bien incapable d’obtenir un résultat et de se décourager avant même d’avoir essayé. En ne s’imposant que dix minutes par jour de rangement ou un seul tiroir à trier nous sommes à peu près sûrs d’obtenir un résultat, et quelle satisfaction de voir que ça marche ! La réussite aussi donne des ailes. 

Chaque soir, dressons le bilan de notre journée avant de tomber dans les bras de Morphée, admirons nos œuvres, soyons fiers des résultats obtenus. S’endormir avec la satisfaction du travail bien fait, je ne connais rien de meilleur pour le bien-être.

Changer ses habitudes
Le vrai secret réside essentiellement dans l’acceptation de nos changements d’habitude. Ne nous levons pas le matin avec l’ambition de réaliser les travaux d’Hercule à sa place, mais visons trois tâches, et ne passons pas à la suivante tant que la première n’est pas terminée. Il faut faire les choses une par une, c’est la seule manière d’être efficace !

Au début, il nous faut lutter pour ne pas se laisser envahir en pensées par les tâches suivantes ou l’extérieur, le téléphone, les enfants, etc... Mais petit à petit, toutes ces nouvelles habitudes vont devenir des automatismes. Les plus grandes joies proviennent très souvent d’un effort qui nous a totalement absorbé, alors concentrons nous, et positivons ! La route du bonheur n’est accessible qu’à ceux qui savent se réjouir de toutes les petites choses de la vie.

C’est avec peu que l’on a beaucoup
Notre lieu de vie mérite toute notre attention, c’est là que nous nous ressourçons, élevons nos enfants, recevons les personnes qui nous sont chers. Un oiseau cherche avec le plus grand soin les différents matériaux de ce qui va devoir accueillir ses petits, alors ayons le réflexe “nid douillet”! 


                

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...