Fruits et légumes : pourquoi bouder un plaisir ? (suite)

Les pièges du marketing
Certains produits de l'industrie agro-alimentaire vantent le fait qu'ils contiendraient une des cinq portions nécessaires à la ration quotidienne. Il faut y regarder à deux fois, parce que les doses en question sont souvent très inférieures aux 120 g requis. Et si l'on augmente les quantités de produits ingérés, on risque de faire exploser la portion tolérable de sucre !

Publicité

En savoir plus

Quelques pièges du marketing

- Que Choisir épingle une marque de soda qui porte sur son emballage "1/5 des fruits et légumes recommandés par jour" : tous les jus de fruits, même les purs jus, sans sucre ajouté, contiennent peu ou pas de fibres et moins de vitamines que les fruits dont ils sont issus ; en revanche ils sont riches en sucres simples et favorisent la prise de poids.

- Un fabricant de yaourt est aussi montré du doigt par le mensuel : sur l'emballage est marqué "ma portion de fruits", alors qu'il faudrait deux pots pour atteindre ladite portion, soit en sucre l'équivalent de 8 morceaux (la ration maximum recommandée par jour est estimée à 50 g soit 10 morceaux) !

Privilégier les produits non transformés
D'un point de vue nutritif, les vertus des fruits et légumes sont les mêmes qu'ils soient crus ou cuits, surgelés ou en conserve. Pour le goût, c'est autre chose.

On peut bien sûr, si l'on est pressé, choisir des plats cuisinés tout prêts, mais il faut être attentif à leur composition. La plupart du temps, leur teneur en sel ou en sucre est beaucoup trop forte.

En réalité, rien ne vaut les produits bruts que l'on cuisine soit même.
Si l'on a la possibilité de se les procurer facilement, les fruits et légumes frais du marché sont un bonheur. Mais il ne faut pas rejeter le bocal de petit pois, ou les haricots surgelés qui ont l'avantage d'avoir été conditionnés peu de temps après leur récolte et qui gardent ainsi toutes leurs vitamines.

Ce qui nous empêche de consommer des fruits et légumes
Nous trouvons de nombreux prétextes, mais si l'on y réfléchit un peu, tout ça n'est pas très logique.

- On n'a pas le temps ?
Rien de plus facile pourtant d'emporter un ou deux fruits au bureau pour le manger à la pause de 10h ou celle du goûter. Pas compliqué non plus d'ouvrir une boîte de macédoine de légumes, ou de décongeler des épinards.
Quant aux produits frais, il y en a qui ne demandent pas ou peu d'épluchage (choux, brocolis, endives, épinards…) et d'autres pour lesquels il est très rapide (carottes, pomme de terre, haricots verts…).

- C'est trop cher ?
L'argument est souvent mis en avant pour les produits frais, et encore plus quand il s'agit de bio.

Toutefois si l'on compare le prix des ingrédients bruts (même bio) d'un plat fait maison avec un plat équivalent tout préparé dans l'agro-alimentaire, il n'y a pas photo !

Par ailleurs est-ce qu'on est si regardant lorsqu'on achète des produits de loisirs, écrans plats, téléphones portables, ordinateurs, jeux vidéo pour les enfants ?…

- C'est fade ?
Il est vrai qu'une courgette ou une endive nature cuite à l'eau, c'est pas terrible !
Et puis la manière avec laquelle on propose les légumes dans les cantines nous a largement vacciné ! La restauration en général et collective en particulier, a relégué les légumes au simple rang de "garniture", statut subalterne s'il en est !

Mais depuis quelques années, tout cela est en train de changer.
Les chefs sont de plus en plus nombreux à avoir compris le parti gourmand qu'on pouvait tirer de la préparation des légumes et des fruits.

À notre niveau, il suffit de savoir qu'il faut peu de choses pour relever un plat : des herbes, des épices, un mariage de plusieurs légumes…
Si vous êtes en panne d'imagination, il existe de nombreux livres ou sites de cuisine qui y font la part belle, sans parler de ceux qui sont spécialisés.

Quelques exemples de recettes sur viesaineetzen.com : wok de carottes et cerfeuil bulbeux, salade d'épeautre et salicorne, salade hivernale de crosnes, chou au gingembre

Les fruits et légumes : c'est facile à consommer, c'est moins cher que l'alimentation industrielle, c'est meilleur pour la santé et c'est délicieux.
Il n'y a vraiment aucune raison valable de bouder son plaisir.


                

La revue de presse

Le nouveau Levothyrox ne comprend pas seulement du mannitol et de l'acide citrique, censés...

Est-elle si contagieuse, le vaccin est-il efficace, faut-il la traiter avec des antibiotiques ? Le...

Bouffées de chaleur, problèmes d'humeur ou d'insomnie… Les symptômes qui...

Comment laver les fruits et légumes pour les débarrasser des résidus de...

Comment trouver le financement des 100 milliards $ par an promis à partir de 2020 aux pays...

Les cadeaux de Noël faits maison ont l'intérêt d'être originaux, é...