Gérer les ondes chez soi

On peut vivre en paix avec les ondes électromagnétiques. Mais comme il y en a de plus en plus dans nos habitations, pour minimiser les risques, il convient de suivre un certain nombre de règles et d'éviter quelques fautes majeures…

Viesaineetzen.com - Gérer les ondes chez soi

Nous vivons en permanence dans un bain d'ondes et, depuis une vingtaine d'années, l'arrivée des ondes de la communication sans fil a fait exploser les compteurs. Les effets de ces ondes sur la santé sont controversés mais certains scientifiques y voient l'origine de nombreux symptômes (voir : Les maladies des ondes, devenir électro-conscient).

Il n'est pas toujours possible d'éviter la proximité d'une antenne relais ou d'une ligne haute tension mais, selon Thierry Gautier*, spécialiste de la pollution électromagnétique, 95 % de ce type de pollution viennent de l'habitat et il est possible d'agir dessus avec efficacité.

Publicité

En savoir plus

Se protéger avec des pierres et des plantes ?

Quand il n'y a pas d'autre solution, Gérard Dieuzaide**, chirurgien-dentiste et posturologue, conseille de tenter des produits qui seraient protecteurs contre les ondes : certaines pierres comme la shungite ou la tourmaline, certaines plantes grasses comme le Cerus peruvianus ou la Crassula ovata ou encore la lavande vraie.

Il utilise par exemple la lavande vraie sous forme d'huile essentielle : mettre une goutte sur un ruban dans un téléphone portable ou un flacon ouvert à proximité d'un ordinateur ou d'un téléviseur.

Il suggère également différents procédés pour faire baisser l'électrification du corps et se "mettre à la terre" : marcher pieds nus, prendre des douches ou des bains de mer, éviter les matières synthétiques, brancher des coussins ou des matelas sur une prise de terre…

 

** Auteur de Les maladies des ondes, éditions Dangles

Un "smog" électromagnétique à domestiquer
De quelles ondes s'agit-il ?
- Ondes de la communication sans fil : antenne-relais, téléphones portables, téléphones sans fil ou écoute-bébé DECT (Digital Enhanced Cordless Telephone), wi-fi, bluetooth.
- Champ électrique : tous les appareils électriques.
- Champ magnétique : lignes électriques, ordinateur, transformateur, plaques à induction, four, chauffage électrique…
On peut vivre en bonne entente avec elles si l'on établit un code de bonne conduite.

Pour cela, il faut prendre en compte trois paramètres : l'intensité du rayonnement, la fréquence d'exposition et la durée de l'exposition.

Ondes de la communication sans fil
Ce sont des ondes de très haute fréquence dont les sources sont de plus en plus nombreuses. On les mesure en volts par mètre (V/m).

Il ne faut pas hésiter à désactiver sa wi-fi pour la nuit ou, encore mieux, se connecter avec un câble Ethernet.
Il vaut mieux choisir un téléphone portable avec un niveau de rayonnement (DAS : débit d'absorption spécifique) le plus faible possible.

Téléphone sans fil : la plus grosse source de pollution
Dans une maison, la plus grosse source de pollution, selon Thierry Gautier, est la base active du téléphone sans fil (DECT) : "Il faut qu'elle soit à au moins 3 m du lit ou du bureau. Il ne faut pas qu'elle soit près d'un endroit où l'on reste longtemps." La raison est simple : elle rayonne en permanence.
Heureusement, sur certains appareils on peut faire un réglage en mode "ECO+" qui permet d'arrêter le rayonnement une fois le combiné raccroché. L'autre solution facile est de revenir au bon vieux téléphone filaire.

Champ électrique
"Un appareil électrique est alimenté par de l'électricité, un courant alternatif d'une fréquence de 50 hertz", explique Thierry Gautier. "Dès qu'il est branché il réveille un champ électrique qu'on peut détecter et mesurer en volts par mètre (V/m). Au-dessus de 10 V/m c'est problématique. Il faut savoir qu'un appareil à pile ne rayonne pas, car il est alimenté en courant continu."
Quand l'appareil est relié à la terre, il n'y a pas de champ électrique.

La lampe de chevet
Le meilleur exemple de pollution par un champ électrique est celui de la lampe de chevet. Si elle est branchée à l'envers, l'interrupteur sur le câble ne coupe pas la phase mais le neutre, elle émet alors un champ électrique d'intensité très élevée : "100 ou 150 V/m, c'est 10 ou 15 fois le seuil maximum toléré pour un ordinateur", explique Thierry Gautier. De plus, "la fréquence d'exposition est quotidienne et la durée de huit heures environ".
Comment faire ? Avec un tournevis testeur suffisamment sensible, on teste la partie du fil située entre l'interrupteur et la lampe. S'il s'allume quand la lampe est éteinte, c'est que cette dernière est branchée à l'envers.
"C'est tellement simple ! On rebranche la prise dans le bon sens et on retombe à 2 ou 3 V/m" (voir illustration).

Si l'on n'a pas le bon testeur on peut poser un interrupteur bipolaire sur sa lampe de chevet ou se procurer une prise télécommandée et brancher la lampe dessus. "Cette dernière solution est excellente et s'impose notamment quand on a un fauteuil ou un lit électrique parce que, dans ce cas, on a en plus un champ magnétique."

Champ magnétique
Les appareils électriques qui ont un moteur ou une bobine, rayonnent un champ magnétique. "Ce champ n'est arrêté par rien. Il traverse les murs, les meubles, le corps humain. D'où son impact : il a été classé cancérogène par l'OMS (Organisation Mondiale de la Santé)."
La solution pour l'éviter : l'éloignement, car il décroit très vite avec la distance.

Par exemple : pas de frigo à moins d'un mètre d'un tête de lit ! "Le frigo émet un champ magnétique quand son moteur se met en route. Si vous avez votre lit derrière une cloison où il y a un frigo, la nuit, quand il fait du froid, c'est comme si vous dormiez sous un pylône de 400 000 volts", avertit Thierry Gautier.

Les ampoules fluocompactes émettent un champ magnétique, il faut les éloigner d'au moins 60 cm de sa tête. Le mieux est d'opter pour les ampoules LED qui n'en émettent quasiment pas.

L'ordinateur
Aujourd'hui tous les ordinateurs ont été mis aux normes suédoises de l'écolabel TCO qui assure un faible niveau de rayonnement.

Cela n'empêche pas les ordinateurs portables d'émettre un champ magnétique au niveau du clavier : il faut éviter de les mettre sur les genoux ! Sur un bureau, l'éloignement est suffisant.

Quant à l'ordinateur fixe, il émet un champ électrique qui est une pollution importante dans l'habitat. "Il doit être branché sur une prise de terre. Il rayonne alors 3 ou 4 V/m au lieu de 150 V/m."

Principe de précaution
Thierry Gautier rappelle que la sensibilité aux ondes électromagnétiques varie selon les individus. Les plus sensibles sont les enfants.
Une bonne raison pour ne pas avoir peur d'un excès de précaution…

 

* Auteur notamment de Les ondes électromagnétiques au quotidien et Bien-être et maison saine, éditions Ouest-France.
Sites pour trouver des appareils à mesurer les rayonnements électromagnétiques :
Conscience Verte
EPE Conseil


                

La revue de presse

Diviser par deux les émissions mondiales de CO2, c'est "techniquement et é...

Trois départements ont déjà mis en place des mesures de restrictions d'eau :...

Entre 20 et 54 substances toxiques dans les cheveux de tous les enfants testés… Le...

Entre 2 150 et 4 100 enfants auraient subi des malformations majeures en conséquence du...

Les régimes à teneur élevée en graisses saturées et/ou en...

C'est une première : il est maintenant prouvé chez l'homme que la composition du...