Hypnothérapie

L'hypnothérapie est l'utilisation de l'hypnose à des fins thérapeutiques.

Du grec, hupnoein : dormir.

La transe hypnotique est un état de conscience modifié qui n'est pas le sommeil, qui ressemble plutôt à une sorte d'hyperconcentration décontractée.

Dans les traditions anciennes, on a souvent utilisé des techniques de mise en transe à des fins médicales.

En Occident, c'est à partir du XVIIIe siècle qu'on commence explorer les vertus thérapeutiques de l'hypnose, grâce à l'autrichien Anton Mesmer, puis le britannique James Braid et les neurologues français Hyppolite Bernheim et Jean Charcot. Ce courant basé sur la suggestion du patient constitue ce qu'on appelle l'hypnose classique.

Son application recouvre certains problèmes comportementaux, comme les phobies, et permet de modifier le ressenti corporel.

Depuis les années 50, un psychiatre américain, Milton Erickson, développe une autre forme de communication sous hypnose, qui consiste à conduire le patient au contact de son inconscient.

Pendant la séance, le thérapeute peut utiliser plusieurs techniques : métaphores, recadrage, activation de rêves, suggestions indirectes ou composées, altération sensorielle…
Il suscite alors chez le patient un dialogue entre l'inconscient et le conscient.
L'inconscient étant supposé être le lieu d'inscription des diktats familiaux et culturels, le thérapeute peut inviter son patient à le reprogrammer sur des valeurs qu'il est libre de choisir.

Dans tous les cas c'est le patient qui trouve lui-même la réponse à son problème au sein de ses capacités personnelles.

En effet, pour l'hypnose Ericksonnienne, la transe hypnotique est un état naturel dans lequel toute consigne ou suggestion contraire aux valeurs du patient est automatiquement rejetée. Le thérapeute ne contrôle pas son patient, il lui facilite l'accès à cet état, propice au travail que le patient souhaite faire.

L'hypnose Ericksonnienne a un champ d'application qui déborde largement le cadre de la psychothérapie. Elle peut en effet avoir des effets bénéfiques aussi bien pour soulager la douleur et l'anxiété qui y est associée que pour traiter le syndrome de l'intestin irritable, prévenir les crises d'asthme, lutter contre l'obésité, guérir des migraines, des insomnies ou des affections dermatologiques.

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...