Iridologie

L'iridologie est l'analyse de l'iris de l'œil (la partie colorée), dans le but d'établir un bilan de santé.

La pratique de l’examen de l’iris remonte à la plus haute antiquité. Oubliée pendant des siècles, cette méthode fut sortie de l’oubli en 1880 par un médecin hongrois Ignatz von Peczely. Ses nombreux successeurs, tant en Europe qu’aux USA continuèrent d'approfondir et d'enrichir cette technique jusqu’à nos jours. Elle à été introduite en France en 1950 et depuis les années 90, sa popularité s'accroît fortement..

La méthode consiste à observer différents signes sur l'oeil (couleur, texture, pigmentation, relief…), leur tonicité, et leurs caractères particuliers, ces signes se répartissant selon une cartographie qui représenterait une géographie du corps.
Cela permet de renseigner sur les prédispositions souvent héréditaires du terrain du patient, ainsi que sur sa toxémie, ses forces et ses faiblesses organiques.

Technique de prévention et de diagnostic, l’iridologie permet de rectifier une hygiène de vie, de prévenir certains désordres physiques ou émotionnels, ou même de choisir un traitement adapté.

Les scientifiques sont sceptiques quant à cette discipline, mais d’après un rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé, l’iridologie, même si elle demeure marginale, est une pratique alternative bien implantée dans plusieurs pays européens, dont la France.

"L’oeil n’est pas seulement le miroir de l’âme, il est aussi le miroir du corps."
Ignatz von Peczely

La revue de presse

390 plages et 102 ports de plaisance se retrouvent ainsi labellisés Pavillon Bleu en 2017....

Agriculture biologique, permaculture, agriculture durable, il existe plusieurs stratégies...

Le bois, ce serait la nature, ce serait renouvelable, beau et propre… Les pratiques de...

En tête du classement : Andorre, l’Islande et la Suisse. L'Australie décroche la...

Jusqu'à 21 % d'obèses en France en 2030 et 47 % aux États-Unis si rien n'est...

Le syndrome d'épuisement professionnel ou burn-out fait aujourd'hui l'objet d'une fiche-m...