Jin Shin Jyutsu : l'art du toucher

Très peu connu en France, cet art ancestral japonais surprend par sa simplicité apparente et son efficacité. Il s'agit d'harmoniser l'énergie du corps en touchant du bout des doigts des zones clés, des "verrous énergétiques". J'ai testé pour vous le Jin Shin Jyutsu…

Viesaineetzen.com - Jin Shin Jyutsu : l'art du toucher

"Vous connaissez le Jin Shin Jyutsu ? (C'est mon médecin qui parle.)
- Jamais entendu parler.
- Vous devriez essayer, c'est intéressant."
Je contacte donc de sa part Bénédicte Levassort. Le jour convenu, après un bref questionnaire, je me retrouve allongé tout habillé sur une table de massage.

Publicité

En savoir plus

Choisir son praticien

Le bouche à oreille est le meilleur moyen. On peut aussi s'adresser à l'association Jin Shin Jyutsu France.

Le praticien doit avoir un diplôme délivré par la maison mère en Arizona. Ce diplôme sanctionne un parcours comportant un minimum de stages de 5 jours avec un délai entre chaque stage. La formation est très précise et structurée.

Après avoir reçu son enseignement directement du maître japonais Jirô Murai, Mary Burmeister (1918-2008), une nippo-américaine, a formé de nombreux élèves à partir des Etats-Unis. Depuis les années 60, elle a structuré la transmission autour de quelques personnes seules au monde habilitées à former les praticiens. Aujourd'hui ces personnes sont au nombre de 22.

Il existe aussi des stages de deux jours ouverts à tous ceux qui veulent approfondir l'aide à soi-même. Il y en a trois différents autour des trois livres écrits par Mary Burmeister.

Bénédicte me prend les pouls, comme un acupuncteur, puis elle pose ses doigts sur des endroits précis. Au bout de quelques minutes je commence à me relaxer. Je sens dans la jambe gauche des tensions qui se dissolvent. Je me relâche à tel point que le sommeil me gagne et je passe les deux tiers de la séance endormi ! En terme de détente en tout cas le résultat est probant. Lorsque je sors de chez Bénédicte, j'ai l'impression d'avoir pris 15 jours de vacances !…

Harmoniser le corps, le mental et l'esprit
"Le Jin Shin Jyutsu est une pratique d'entretien corporel qui consiste à harmoniser le corps, le mental et l'esprit en posant les mains sur ce qu'on appelle des verrous de sauvegarde de l'énergie, pour remettre en relation des circuits qui ont été bloqués, explique Bénédicte. Son origine est japonaise, ces verrous ont donc quelque chose à voir avec les méridiens d'acupuncture mais ils ne sont pas tous situés sur des points. Il y en a 26 et ce sont comme les plombs en électricité : s'ils sautent, on les remet en activité et l'énergie passe à nouveau."

Se mettre à l'écoute
La séance dure environ une heure. La personne est allongée sur le dos, tout habillée, et n'a rien à faire d'autre que se détendre et se mettre à l'écoute d’elle-même.
Le praticien se met aussi à l'écoute de la personne, dans l’écoute des pouls, puis à travers ses doigts posés sur les endroits appropriés du corps.

"Rien n'est douloureux, tout est en douceur, en légèreté, en subtilité, en respect de l'être humain en profondeur.
Pour reprendre l'image de l'électricité, le praticien est neutre, ses mains sont comme des câbles de batterie qui rétablissent un courant qui s'est interrompu", précise Bénédicte.

Il n'y a pas d'âge pour recevoir une séance de Jin Shin Jyutsu, et pas de contre-indication.

L'aide à soi-même
À la fin, le praticien conseille à son client des positions de mains simples qu'il pourra pratiquer lui-même pour prolonger la séance.
"L'idéal est de pratiquer tous les jours, quand on a un moment pour soi : chez soi le matin, le soir, les transports en communs, une salle d'attente… dans la mesure où on reste centré. Nous sommes tous capables de nous écouter nous-mêmes avec nos mains."

Une discipline très concrète
"Il n'y a rien de magique ou d'ésotérique. Et cela ne fait pas intervenir un don quelconque de magnétisme, affirme Bénédicte. C'est très concret. On sent sous ses doigts les verrous énergétiques s'activer, chauffer, pulser. Et au niveau du corps tout entier on sent quelque chose qui lâche."

Un effet sur de nombreux troubles
L'effet immédiat d'une séance est une grande détente. Et le fait de se réharmoniser régulièrement influe sur son bien-être et sa santé.

Marie-Thérèse, 65 ans, fait des séances chaque semaine sur la prescription de son médecin. Elle a un problème digestif d'ulcère et, suite à une intervention orthopédique qui n'a pas réussi, elle est privée de l'usage de sa jambe droite. Pour ces deux raisons elle souffre en permanence.
"L'amélioration est spectaculaire au niveau de la souffrance. Dans ma jambe j'avais des crampes, des fourmillements et tout cela a disparu. Il y a eu aussi une très nette amélioration au niveau du sommeil. J'ai appris les gestes à faire moi-même pour me débloquer et me rendormir."

Bénédicte a constaté auprès de ses patients une évolution bénéfique sur des sinusites, des sciatiques, des diabètes, des dérèglements du sommeil, des allergies, des troubles hormonaux, de l'arthrose…

Sur le plan psychologique, le bénéfice est aussi important.
Marie-Thérèse trouve dans ses séances un soutien solide face à ses problèmes de santé et aux grosses difficultés familiales qu'elle doit en plus affronter en ce moment.
"J'arrive à vivre aujourd'hui dans le présent sans me projeter dans cet avenir qui me met en panique à cause de mes problèmes familiaux."

D'une manière générale, le Jin Shin Jyutsu est une aide excellente en matière de gestion du stress, notamment dans les périodes de transformation de la vie.

 

Site de Bénédicte Levassort : mutherapie.fr

26

verrous
de sauvegarde
de l'énergie


Bénédicte Levassort

6

profondeurs
associent
fonctions, organes, attitudes et doigts




                

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...