La canneberge : les pouvoirs d'un superfruit

Elle apporte une touche originale à de nombreux plats et fait partie des fruits qui contiennent le plus d'antioxydants. Ses qualités nutritionnelles lui donnent un rôle protecteur en matière d'infections urinaires et de plaque dentaire, mais aussi de cancer et de maladies cardio-vasculaires…

Viesaineetzen.com - La canneberge : les pouvoirs d'un superfruit

Originaire de l'est de l'Amérique du Nord, elle est consommée depuis des millénaires par les populations amérindiennes qui l'utilisent à des fins rituelles et médicinales. Elle fait également partie de leur alimentation, notamment dans le traditionnel "pemmican", une pâte faite de viande séchée, de graisse animale, d'oignons sauvages et de canneberge.

Les colons européens sont initiés dès leur arrivée sur le nouveau continent. Et les marins prennent l'habitude de la consommer pour éviter la maladie du scorbut.

Publicité

En savoir plus

Canne de berger

Le terme apparaît au 17e siècle dans la langue française, probablement du fait que la tige terminale qui supporte la fleur ressemble à une canne de berger.

On utilise souvent l'appellation anglaise "cranberry" imposée en France par le marketing agroalimentaire et cosmétique. "Crane" signifie la grue, et "berry" la baie, la fleur rose de la plante rappelant la tête et le bec d'une grue.

Ses autres noms sont : pomme des prés, airelle cousinette, "atoca" ou "ataca" en langue iroquoise.

Ces dernières années, elle est devenue très à la mode et son jus s'est imposé dans des cocktails en vogue comme le "Cosmopolitan" ou le "Cointreaupolitan".

Une cousine de la myrtille
C'est une cousine de la myrtille, de l'airelle, de l'arbousier, de la bruyère, du rhododendron, car elle fait partie de la famille des éricacées.

On en trouve différentes variétés selon les régions du monde où elle a su s'acclimater : l'airelle rouge et la canneberge européenne sont légèrement différentes de leur sœur américaine.

On la produit essentiellement aux Etats-Unis et au Canada.

Très riche en antioxydants
Elle est riche en vitamine C et fait partie des fruits les plus riches en antioxydants, de type flavonoïdes (principalement les anthocyanines qui donnent la coloration rouge, les flavonols et les proanthocyanines). Elle contient notamment du resvératrol, comme le raisin, et de l’acide ursolique, une molécule capable d'inhiber la prolifération de certains types de cellules cancéreuses.*

Selon certaines études, l'une de ses proanthocyanines, de type A, (PAC-A) pourrait permettre de prévenir les infections urinaires en empêchant certaines bactéries Escherichia coli de se fixer sur les cellules de l'appareil urinaire, ces bactéries étant alors naturellement éliminées par les urines**.
Cette même PAC-A pourrait également diminuer le nombre de bactéries adhérant à la surface de la dent et ainsi ralentir la formation de la plaque dentaire. Elle pourrait aussi protéger la muqueuse de l'estomac de l'Helicobacter pylori, une bactérie responsable notamment d'ulcères et de cancers de l'estomac***.

Les flavonoïdes de la canneberge auraient un effet sur une meilleure circulation sanguine, une hausse du (bon) cholestérol HDL, et une diminution du (mauvais) cholestérol LDL***.

La choisir
Fraiche, on la trouve d'octobre à janvier dans certains magasins.
On la consomme la plupart du temps séchée ou en jus. Dans tous les produits contenant de la canneberge, il faut bien vérifier qu'il n'y a pas (trop) d'ajout de sucre et pas de colorant ou d'arôme artificiel.
La poudre peut aussi avoir un intérêt en complément alimentaire.

La conserver
Fraîche, elle se conserve plusieurs semaines au réfrigérateur.
On peut la congeler facilement, sans avoir besoin d'ajouter du sucre.

En dehors des repas
Sous forme de jus ou de complément alimentaire, en cocktail ou non, on conseille généralement de la prendre juste avant les repas ou deux heures après avoir mangé, tout en buvant beaucoup d'eau.

À table
Fraiche, elle est amère et acidulée à la fois.
On peut l'ajouter à de nombreuses salades de fruits et de légumes : avec du melon, de la feta et des pousses d'épinards ; avec des endives ou du chou blanc et des noix ; avec du pissenlit et des magrets de canard séchés.

Elle entre dans la préparation de la sauce qui accompagne la dinde traditionnelle de Thanksgiving aux Etats-Unis.
On peut l'ajouter aux tajines ou aux couscous maghrébins ainsi qu'aux currys indiens.
On peut l'utiliser dans les coulis, les sauces, les chutneys, les compotes, les farces.

Sèche, en remplacement des raisins secs, elle entre dans la composition de nombreux desserts : cakes, muffins, biscuits, glaces…
Elle est délicieuse nature pour le goûter, dans des yaourts, dans les muesli et les céréales du petit-déjeuner.

 

Sources :
*Passeport Santé (Nutrition)
Passeport Santé (Produits de santé naturels)
**Wikipédia
***The Cranberry Institute
Guerir.org
Cranberries-usa


                

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...