La fausse fourrure, un produit plastique anti-écolo

De plus en plus de marques se détournent de la vraie fourrure pour des raisons d'éthique et de durabilité. Problème : la fausse fourrure est composée de matériaux synthétiques (acrylique, modacrylique ou polyester) qui sont des plastiques fondus, transformés en un fil qui sera ensuite tissé puis tondu à la longueur voulue. Or le plastique ne se dégrade pas dans l'environnement. Les défenseurs de la vraie fourrure contre-attaquent donc en arguant que cette dernière est biodégradable et par conséquent meilleure pour la planète. En face, on fait observer que les traitements chimiques subis par la vraie fourrure pour éviter sa décomposition posent aussi de sérieux problèmes environnementaux. Les deux camps s'affrontent, les études contradictoires se succèdent, impossible de trancher pour l'instant !

Source : Huffington Post, par Julia Brucculieri
 

La revue de presse

Aujourd'hui environ un tiers des espèces d'insectes sont menacées d'extinction "...

C'est une molécule de sucre, le "7dSh", 100 % naturelle, issue d'une cyanobact...

Le béton continue de remplacer les champs et les forêts alors que la crise des "...

Une baisse en 2018 de 0,8 % des ventes en volume des produits du quotidien (alimentation, hygi...

14 % plus de risque de mortalité (toutes causes confondues) pour une augmentation de 10 % de...

Allergies, lésions au foie, interactions avec des médicaments, contre-indications mal...