La fausse fourrure, un produit plastique anti-écolo

De plus en plus de marques se détournent de la vraie fourrure pour des raisons d'éthique et de durabilité. Problème : la fausse fourrure est composée de matériaux synthétiques (acrylique, modacrylique ou polyester) qui sont des plastiques fondus, transformés en un fil qui sera ensuite tissé puis tondu à la longueur voulue. Or le plastique ne se dégrade pas dans l'environnement. Les défenseurs de la vraie fourrure contre-attaquent donc en arguant que cette dernière est biodégradable et par conséquent meilleure pour la planète. En face, on fait observer que les traitements chimiques subis par la vraie fourrure pour éviter sa décomposition posent aussi de sérieux problèmes environnementaux. Les deux camps s'affrontent, les études contradictoires se succèdent, impossible de trancher pour l'instant !

Source : Huffington Post, par Julia Brucculieri
 

La revue de presse

232 substances actives de pesticides ou de métabolites perturbateurs endocriniens suspect...

13 % des cas d'asthme infantile diagnostiqués dans le monde seraient dûs à la...

250 000 morts supplémentaires chaque année entre 2030 et 2050, seraient dus au r...

"Le plastique est une crise sanitaire globale ignorée bien que sous nos yeux". C'...

Des allergènes en pagaille, des molécules irritantes, des désinfectants...

Le liquide céphalo-rachidien joue un rôle de nettoyeur du cerveau. C'est la dé...