La justice rejette la suspension d’un arrêté antipesticides dans les Hauts-de-Seine

Le tribunal administratif de Cergy-Pontoise autorise la ville d’Antony à interdire les pesticides sur son territoire. Il a rejeté la demande de suspension de l'arrêté pris par le maire de la commune, au titre que "les produits phytopharmaceutiques constituent un danger grave pour les populations exposées". Il a également souligné les "spécificités" de la commune avec ses "8,5 km de voies ferrées dont l’entretien implique l’utilisation d’herbicides contenant du glyphosate et qui bordent en particulier un hôpital privé, comportant un service de néonatologie, ainsi qu’un hôpital psychiatrique".
C'est la troisième décision de ce type en France alors que plus d'une centaine de communes ont pris des décisions similaires (dont Paris, Lille et Nantes) et que des dizaines de procédures sont en cours.

Source : Le Monde
 

La revue de presse

Une sélection de formations, MOOC ou vidéos en ligne, pour tous les âges et...

Quand on passe ses journées à l’intérieur, il vaut mieux s’assurer...

La sécurité de nos approvisionnements alimentaires est en question à travers...

Ce sont "des autoroutes pour les contagions". Les poussières agissent comme...

Les pressions humaines sur la biodiversité favorisent l'émergence de zoonoses (...

Hydroxychloroquine, remdesivir, lopinavir + ritonavir, lopinavir + ritonavir + interferon bê...