La malbouffe est-elle responsable du boom des allergies ?

En cause : des composés qui se forment lors de la cuisson, les AGE, produits terminaux de la glycation, qui sont présents en grande quantité dans les aliments industriels (chips, biscuits, chocolat…). Une étude italienne effectuée auprès de trois groupes d'enfants de 6 à 12 ans et publiée le 8 juin dernier, a montré une corrélation entre les niveaux sous-cutanés d'AGE et la consommation de malbouffe. Or les enfants souffrant d'allergies alimentaires ont des niveaux d'AGE significativement plus élevés que les enfants souffrant d'allergies respiratoires ou n'ayant aucune allergie. Il serait donc tentant d'établir un lien entre la forte augmentation des allergies alimentaires et la consommation de malbouffe. Mais le lien de cause à effet n'est pas prouvé et d'autres facteurs pourraient intervenir : carence en vitamine D ou en fibres, pesticides, antibiotiques, appauvrissement du microbiote…
Dans tous les cas, il est conseillé de limiter la consommation d'aliments ultra-transformés chez les enfants et de diversifier plus tôt l’alimentation des nourrissons.

Source : Futura Sciences, par Céline Deluzarche
 

La revue de presse

Batteries au lithium, durée de vie et recyclage, les trottinettes électriques en...

Un plan pour tendre vers le "zéro chlordécone dans l’alimentation",...

Un accord de réduction des déchets plastique en milieu marin a été...

Des tomates sans aucun goût, conçue pour durer plus longtemps, des semences agricoles...

Diminuer la disponibilité des boissons sucrées, augmenter leur prix, faire des...

L'ADN vieillit six fois plus vite que la normale pendant une année de travail intensif...