L'avoine : l'amie du petit-déjeuner

Dans le muesli ou le porridge, c'est la partenaire incontournable d'un petit-déjeuner énergétique et fortifiant. On peut l'intégrer dans de nombreux plats sucrés et salés. Elle aurait aussi des vertus préventives contre les maladies cardio-vasculaires…

Viesaineetzen.com - L'avoine : l'amie du petit-déjeuner

Originaire d'Asie, elle apparaît plus tardivement que le blé dans notre alimentation mais dans nos régions, on la cultive depuis plus de 2000 ans. Longtemps consacrée à l'alimentation des animaux, elle prend depuis les années 1970 la part qui lui revient dans notre assiette du fait de ses qualités nutritionnelles.

Publicité

En savoir plus

Jouissance ?

Le mot vient du latin "avena" qui pourrait avoir pour origine le mot sanscrit "avana", qui signifie "jouissance".

Dans l'antiquité on la consomme en bouillie chez les Germains et les Gaulois. Elle est une des bases de l'alimentation traditionnelle en Écosse, en Scandinavie, en Allemagne et en Bretagne.

Aujourd'hui on l'utilise encore principalement pour l'alimentation animale, notamment pour les chevaux.

Cousine du bambou
C'est une céréale, cousine du maïs, du riz, du blé, de l'orge, du seigle, de la canne à sucre et du bambou, tous de la grande famille des Graminées.

À côté de l'avoine cultivée, il y a plusieurs espèces comme par exemple la "folle avoine", considérée comme une "mauvaise" herbe dans les grandes cultures.

Riche en fibres
Elle est très riche en phosphore, manganèse, riche en magnésium, fer, sélénium, vitamine B1. Elle contient également du zinc, du cuivre, de la vitamine B5*.
Le gluten qu'elle contient serait plus facile à assimiler que celui du blé pour les personnes intolérantes*.

Elle renferme une proportion importante de fibres alimentaires qui facilitent le transit intestinal et ont un effet rassasiant. Ses fibres ont la particularité de contenir une grande quantité de bêta-glucane, une fibre soluble qui a pour propriété de réduire le taux de cholestérol et de ralentir l’absorption des glucides dans l’intestin. L'avoine aurait donc un effet bénéfique pour le traitement des maladies cardio-vasculaires et du diabète de type 2*.

Fortifiante
En phytothérapie, on utilise en infusion ou en décoction ses parties aériennes vertes récoltées juste avant floraison, pour traiter troubles nerveux, insomnies, intoxications au tabac, insuffisance thyroïdienne… Sa richesse en minéraux aurait un impact sur les asthénies, les états d'épuisement, les convalescences. Dans le cadre d'une pratique sportive, elle renforcerait les fonctions musculaires durant les exercices physiques**.

En applications externes, elle permettrait de lutter contre le prurit et l'eczéma**.

La choisir
Emballés ou en vrac, on trouve dans le commerce du son, de la farine, des grains entiers ou concassés ainsi que des flocons de grosseurs différentes. On la préfèrera bio, chaque fois que c'est possible.

La déguster
Sous forme de grains entiers, elle permet de remplacer le riz ou le boulgour dans la plupart des préparations culinaires. Après l'avoir fait griller à la poêle, on la fait cuire dans 1,5 fois son volume d'eau pendant environ 1 heure et demi (1 heure si on l'a fait tremper auparavant dans l'eau froide pendant une nuit).

Sa farine peut remplacer la farine de blé dans le pain, les muffins, les tartes, les gâteaux, la pâte à pizza… On l'ajoute dans une soupe pour lui donner de la consistance.

Le son d'avoine additionné aux pains, tartes, gâteaux, muffins, yaourts, compotes, etc. permet d'augmenter leur teneur en fibres alimentaires.

Les flocons d'avoine sont souvent présents sur la table du petit-déjeuner. On en fait du porridge en les faisant cuire quelques minutes dans de l’eau, du lait animal ou végétal et en ajoutant des fruits, du miel, des amandes ou des noisettes… Ils entrent également dans la préparation de biscuits, de galettes, de pâtisseries ainsi que du muesli.
Dans les préparations salées ils servent à la confection de galettes, de farces.

 

Sources :
*Passeport Santé : Tout savoir sur l'avoine dans l'alimentation
**Plante-Santé : Avoine
Wikipédia : Avoine cultivée
***Le Grand Livre des Aliments Santé, Patricia Bargis, éditions Eyrolles
Larousse Gastronomique

342 mg

de phosphore
pour 100 g***


3 mg

de manganèse
pour 100 g***


129 mg

de magnésium
pour 100 g***




                

La revue de presse

12 à 20 milliards €, soit 100 à 160 € par personne, le coût du...

La moitié des rivières françaises et un tiers des nappes phréatiques...

Trois pesticides interdits en bio, retrouvés sur des carottes de la marque BioC'Bon par des...

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les t...

Depuis le 17 octobre dernier, les risques de certains médicaments en période de...

Chez un malade sur deux, la privation de sommeil serait efficace pour réduire les sympt...