Le bio face à la crise du Covid-19

Face à la crise économique et sanitaire, le boom du bio se confirme et s'accentue ! De plus en plus nombreux sont les consommateurs qui optent pour une alimentation plus saine.

Viesaineetzen.com - Le bio face à la crise du Covid-19

Alors que le bio ne représente qu'environ 5 % des ventes d'agro-alimentaire en France, le contexte de crise lié à l'épidémie de Covid-19 a provoqué un boom des ventes.*

L'écart se creuse entre bio et conventionnel
La semaine du 15 mars, au moment de l'annonce du confinement, les ventes de produits conventionnels progressaient de 40% par rapport à l’année précédente alors que les ventes en bio bondissaient de 63 %, selon les données Nielsen (en hypers, supers, magasins de proximité et drives). L'écart était donc de 23 %. Fin février, il était de 21 %. Fin mars, il était de 17 %. La moyenne sur la période s'établit à 18,6 %.**
L'écart que l'on constate depuis plusieurs années entre le bio et le conventionnel s'est donc encore creusé.

Boom des magasins bio
La grande distribution n'est pas la seule à avoir profité de ce boom. Les magasins spécialisés sont restés ouverts et affichent une croissance toujours aussi forte. Entre 15 et 25 %, selon les responsables de Biocoop.**

Ce qui a été observé, c'est que l'activité s'est lissée sur tous les jours de la semaine. La fréquentation des magasins a diminué, avec une baisse de l’ordre de 30 à 40 %, par exemple, pour les Comptoirs de la bio. En revanche les paniers sont beaucoup plus gros, quasiment le double !*

La semaine précédant l’annonce du confinement, le magasin bio en ligne La Fourche a enregistré une hausse de 530 % sur le riz, 450 % sur les pâtes et de 380 % sur la sauce tomate.*

Plusieurs explications possibles
Pour expliquer cette croissance très forte, plusieurs hypothèses sont sur la table.
La fermeture des cantines nécessite de préparer à la maison plus de repas pour les enfants et l'on sait que les familles consomment plus de produits bio que le reste de la population.

Il est possible aussi que certains non-consommateurs de bio aient décidé, à l'occasion de la crise, de s'orienter vers les valeurs authentiques dont le bio fait partie. Ils y ont peut-être été encouragés parce qu'ils disposaient de plus de temps pour cuisiner et/ou d'un budget plus important à consacrer à l'alimentation. Par ailleurs on trouve sur les sites en ligne davantage de références bio que sur les points de vente classiques.

Il est possible également qu'en raison des nombreuses ruptures sur les produits conventionnels, certains achats se soient purement et simplement reportés sur une offre alternative.
Il faudra encore un peu de temps pour être fixé sur ces questions.

Les filières tiennent bon
"Avec quelques semaines de recul, je constate que la plupart des entreprises sont parvenues à maintenir leur activité et que nos filières bio tiennent bon", se réjouit Didier Perréol, président du Synabio, le syndicat des transformateurs et des distributeurs bio. "Elles ont même pu répondre au pic de demande sur l’ensemble des produits plébiscités par les consommateurs dans cette période de crise : farine, riz, pâtes, conserves…"***

Didier Perréol constate que la part des produits bio dans les achats alimentaires a progressé ainsi que le "made in France". "On peut imaginer que notre label a rassuré les consommateurs, comme lors de précédentes crises sanitaires"***.

Un rôle de prise de conscience
C'est aussi l'avis des experts de l’institut Nielsen : selon, eux, la crise du Covid-19 va marquer durablement nos habitudes de consommation. "Après différents scandales sanitaires, les consommateurs se sont traditionnellement tournés vers des produits sains et locaux en sortie de crise. Cette dernière peut avoir un rôle de prise de conscience"*.

Mais encore faudra-t-il, en cette période de crise économique, ne pas exagérer le niveau des prix, pour ne pas laisser s'échapper les nouveaux entrants… 

 

Sources :
*Novethic : Avec le Covid-19, la vente de produits bio explose
**Linéaires : Covid-19, Le bio toujours plus dynamique que le conventionnel
***Natexbio : Face au Covid-19, les filières bio tiennent bon !
LSA : Les 5 raisons du rebond du bio pendant la crise du Coronavirus


                

La revue de presse

Les bars, cafés et restaurants des zones vertes sont enfin autorisés à rouvrir...

Plusieurs groupes se sont créés pour inventer le monde d'après la crise...

Le budget du plan vélo passera de 20 à 60 millions €, a annoncé la...

L'immunité induite lors d'un simple rhume pourrait avoir un effet protecteur contre le Covid...

Utilisée initialement dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde, l'Anakinra a...

Un risque d'augmentation du nombre de suicides de 25 à 30 %, en moyenne, chez les jeunes d'...