Le bio plus cher ?

Le prix, c'est souvent ce qui nous retient d'acheter bio.
Les produits issus de l'agriculture biologique ne représentent que 2 % du budget alimentaire des français. Et pourtant nous sommes 83 % à en avoir une image positive…

Vie saine et zen, Bio plus cher

On sait que consommer bio fait du bien à l'environnement et probablement à notre santé, mais on a peur que ça fasse mal au porte-monnaie.
La préoccupation est tout à fait légitime mais la réponse à la question "le bio est-il plus cher que le conventionnel ?" n'est pas aussi simple qu'on croit…

Plus cher à produire et à distribuer
Au niveau de la production, cultiver bio revient plus cher. L'agriculteur évite évidemment le coût des pesticides et des engrais de synthèse, mais ses coûts de main d'œuvre sont plus élevés et ses rendements nettement plus faibles (jusqu'à 50 % de moins).
Par ailleurs il reçoit moins de subventions européennes, calculées en fonction des quantités produites.

Les tenants du bio font remarquer à juste titre que le coût "social" de la production conventionnelle, c'est à dire le coût de son impact sur l'environnement est à la charge de la société, mais n'est pas intégré dans le prix des denrées alimentaires. On retrouve ce coût dans nos impôts et dans le budget de la Sécurité Sociale mais pas dans le prix facturé au consommateur.

Pour la distribution aussi, les frais sont plus élevés, simplement parce que le marché du bio, malgré sa croissance constante, reste encore à une échelle modeste.

Paradoxe : des produits chers mais un budget réduit
Alors logiquement, à l'arrivée, pour le consommateur, les produits bios sont plus chers que les autres. En moyenne + 25 %.
Comme dans toutes les moyennes, il faut regarder au cas par cas : on peut trouver du bio au même prix que du conventionnel. Mais il est vrai que produit par produit, la différence est fréquente et parfois dissuasive.

Et pourtant, d'après la revue Biocoop, les statistiques montrent que le budget d'un ménage qui consomme bio est de 10 à 15 % inférieur à celui des autres ménages.
Cela semble paradoxal, mais cela se justifierait par le fait que manger bio veut dire manger différemment : moins de viande, moins de sodas, plus de produits bruts et peu d'aliments industriels précuisinés.

Comment manger bio sans se ruiner ?
Il faut savoir que certaines grandes surfaces comme Monoprix ou Carrefour proposent une large gamme de produits bio à des prix très attractifs.

Des chaînes de magasins comme Biocoop, La Vie Claire, Naturalia ou les Nouveaux Robinsons ont une politique de prix très raisonnable. Biocoop, par exemple, propose une sélection de produits à un coût équivalent à celui des produits conventionnels.

Et pourquoi pas directement du producteur au consommateur ? Il existe un "annuaire officiel des professionnels de la bio" qui propose plus de  5 000 adresses dans toute la France. Ou bien sûr notre partenaire annuairebioeco.fr qui référence les agriculteurs bio pratiquant la vente directe au public.

Et puis, n'oubliez pas que le premier geste bio c'est d'acheter local : les oranges bios d'Israël ou les pommes bios d'Argentine, compte tenu de l'impact du transport aérien sur l'environnement, ça n'a pas grand sens !

10 à 15 %

d’économie dans le budget des ménages qui ne consomment que du bio


30 %

de qualité nutritionnelle en plus pour les produits bio
(INSERM)


0,61€

de différence entre un panier de produits bio et de grandes marques
(Test Consoglobe)




                

La revue de presse

Plusieurs centaines de malades, des médecins, plus de 35 sénateurs et déput...

Un accroissement de 1,1 % chez les femmes, 0,1 % chez les hommes… Ce sont les chiffres...

Moins de trois évacuations par semaine, c'est la définition de la constipation pour...

Il va falloir s’adapter intelligemment aux nouveaux épisodes caniculaires, "sans...

C'est un grand classique, la pollution serait toujours due… aux autres ! Quelques chiffres...

La responsabilité de l'État peut être engagée en raison de l'...