Le changement climatique, fléau pour la santé humaine

250 000 morts supplémentaires chaque année entre 2030 et 2050, seraient dus au réchauffement climatique, selon l’Organisation mondiale de la santé. La Banque mondiale estime que l’extrême pauvreté frappera 100 millions de personnes supplémentaires en 2030 si nous ne parvenons pas à infléchir le réchauffement.
L'accroissement du nombre de vagues de chaleur expose au stress thermique et augmente ainsi le risque de développer des maladies cardio-vasculaires et rénales.
On a constaté une recrudescence des allergies, notamment dans les villes polluées où les populations sont plus fragilisées. D'une manière générale les aléas climatiques touchent actuellement 27 attributs de la santé humaine (mortalité, morbidité, blessures, malnutrition ou espérance de vie). Les catastrophes naturelles entraînent des noyades, des asphyxies, des famines et la recrudescence d’épidémies. Elles touchent également la santé mentale : dépressions et stress post-traumatiques. Or les infrastructures de santé ne sont pas dimensionnées pour répondre à ce défi.
Scientifiques, climatologues et épidémiologistes appellent donc à une "transition urgente vers une économie neutre en carbone".

Source : Le Monde, par Audrey Garric
 

La revue de presse

Batteries au lithium, durée de vie et recyclage, les trottinettes électriques en...

Un plan pour tendre vers le "zéro chlordécone dans l’alimentation",...

Un accord de réduction des déchets plastique en milieu marin a été...

Des tomates sans aucun goût, conçue pour durer plus longtemps, des semences agricoles...

Diminuer la disponibilité des boissons sucrées, augmenter leur prix, faire des...

L'ADN vieillit six fois plus vite que la normale pendant une année de travail intensif...