Le greenwashing de la filière bois

Le bois, ce serait la nature, ce serait renouvelable, beau et propre… Les pratiques de production, les circuits de commercialisation et les modes d'exploitation en décident autrement. Son exploitation est "durable" uniquement si la production est locale. Sa fabrication, dans le domaine de l'ameublement ou de la construction, respecte l'environnement uniquement si le bois n'est pas peint, vernis ou traité, s'il ne comporte pas de colles ou de produits liants chimiques qui contiennent des polluants de l'air intérieur, néfastes pour la santé. Son recyclage génère au moment de la combustion des polluants qui peuvent être filtrés mais une quantité de CO2 qui n'est pas captée et qui annihile ses bénéfices en tant que "puits de carbone". La plupart du temps, il vaut donc mieux laisser pousser les forêts.

Source : CDurable, par Vincent Leclerq
 

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...