Le greenwashing de la filière bois

Le bois, ce serait la nature, ce serait renouvelable, beau et propre… Les pratiques de production, les circuits de commercialisation et les modes d'exploitation en décident autrement. Son exploitation est "durable" uniquement si la production est locale. Sa fabrication, dans le domaine de l'ameublement ou de la construction, respecte l'environnement uniquement si le bois n'est pas peint, vernis ou traité, s'il ne comporte pas de colles ou de produits liants chimiques qui contiennent des polluants de l'air intérieur, néfastes pour la santé. Son recyclage génère au moment de la combustion des polluants qui peuvent être filtrés mais une quantité de CO2 qui n'est pas captée et qui annihile ses bénéfices en tant que "puits de carbone". La plupart du temps, il vaut donc mieux laisser pousser les forêts.

Source : CDurable, par Vincent Leclerq
 

La revue de presse

Les fabricants tricherait sur les taux annoncés de goudrons, monoxyde de carbone et nicotine...

Une équipe française a mis au point un test permettant de mieux identifier les cas...

En France, seulement 20 % des enfants autistes suivraient une scolarité normale contre 70 %...

En période de froid humide, par des températures au-dessous de 0°C, les engelures...

Courir en ramassant des déchets : c'est le plogging, le nouveau sport à la mode en Su...

Le "MOOC BIO" démarre pour 8 semaines à partir du 16 avril prochain sur la...