Le jeûne, mode d'emploi

Sur une courte période, manger moins voire pas du tout aurait des vertus pour le bien-être et la santé… Le jeûne nécessite néanmoins certaines précautions et, au-delà de deux jours, un accompagnement spécialisé.

Viesaineetzen.com - Le jeûne, mode d'emploi

Le jeûne a bonne réputation chez les naturopathes et les thérapeutes des médecines traditionnelles mais il est controversé dans le monde médical (voir : Jeûner ou pas ?). Si l'on veut s'y essayer, il vaut mieux connaître le mode d'emploi.

Publicité

En savoir plus

Trouver un stage de jeûne

- L'association Kousmine propose un stage "La santé par le jeûne" supervisé par un médecin.

- La Maison du jeûne propose trois types de cures, un jeûne diététique hydrique, une monodiète ou une cure de jus de légumes frais, encadrés par un naturopathe.

- L'association Jeûne et Randonnée regroupe 30 organisateurs qui proposent plus de 50 lieux et 300 stages par an en France, encadrés par des naturopathes.

Jeûne ou monodiète
Il faut distinguer la monodiète (on se nourrit d'un seul aliment, de préférence végétal), le jeûne hydrique (on continue de prendre de l'eau et du bouillon) et le jeûne sec (jeûne complet).
Ce dernier n'a pas grand intérêt, selon Patricia Riveccio*, journaliste indépendante spécialisée dans la santé.
"Pour les gens qui ne connaissent pas le jeûne, commencer par une monodiète c'est bien. Au début, une journée par semaine c'est déjà intéressant. Cela permet à l'organisme de se reposer. Aujourd'hui, moi je fais une monodiète de 48 heures tous les quinze jours, avec du riz complet bio et du citron. Je le conseille ! On se sent beaucoup plus léger, c'est un bon démarrage de détox. On peut aussi faire une monodiète sur trois jours, par exemple à l'occasion d'un week-end de pont du mois de mai… Cela permet aux cellules de la flore intestinale de se renouveler. Elles se débarrassent ainsi de tout ce qui est néfaste à leur fonctionnement."
Outre le riz complet, Patricia Riveccio vante également les mérites de la monodiète de pommes, de raisin ou de jus de citron.

Au-delà de deux jours : jeûne encadré
On peut jeûner seul un jour ou deux en prenant de préférence quelques mesures pour être au calme et au repos. Mais au-delà il est fortement conseillé de faire un jeûne encadré. En groupe, dans le cadre d'un stage, cela peut être l'occasion d'échanger, de faire un point sur sa vie, de pratiquer des activités, de recevoir des massages...

"Mon rêve serait d'aller à la clinique Buchinger en Allemagne", confie Patricia Riveccio. "J'ai une amie qui y fait une cure de trois semaines chaque année. Elle est en super forme, elle n'a plus de rhume l'hiver, ça lui fait beaucoup de bien ! Mais ça coûte 4 300 €, c'est très cher. En France, on trouve des stages de huit jours encadrés par des médecins ou des naturopathes, mais pas au-delà." (Voir encadré)

Indications et contre-indications
Tout adulte dont l'IMC est compris entre 18,5 et 30 (IMC = Poids/Taille au carré) peut jeûner. Au-dessous c'est déconseillé. Au-dessus, il faut un avis médical.

Il y a des contre-indications au jeûne : troubles alimentaires, maladies affectant le foie ou les reins, diabète insulino-dépendant, arythmie, grossesse, allaitement, hypotension, dépendance à la drogue ou à l'alcool.

Préparer son jeûne
La durée de la préparation varie selon la durée du jeûne : 1 journée pour 1 jour de jeûne, 2 journées pour 3 jours, 3 journées pour 6 jours…

Pendant cette période, il faut réduire progressivement sa ration alimentaire, supprimer peu à peu les produits d'origine animale et les excitants (tabac, café, alcool).

Daniel Kieffer, naturopathe, conseille d'effectuer une purge intestinale avec du chlorure de magnésium ou une ou deux cuillérées d'huile de ricin et faire ensuite un balayage des intestins avec une soupe de légumes.

Ce qui se passe pendant
Dans le cadre d'un jeûne hydrique, il faut apporter environ 2 à 3 litres par jour : de l'eau, des tisanes, des jus de légumes, des jus de fruits… Tous les produits doivent être bio, bien entendu.

La faim se fait sentir les trois premiers jours et disparaît ensuite. Cette période peut être ponctuée de petits symptômes dus au fait que le corps élimine ses toxines : langue chargée, mauvaise haleine, température légèrement élevée, mal de gorge, éruptions cutanées, faiblesse, étourdissements, légères palpitations…
"Pendant cette phase, il est important d'avoir une discipline et de savoir occuper son esprit : faire de la randonnée, de la méditation, du yoga… Une fois que ce stade est passé, il y a le sentiment de légèreté qui arrive, on se sent très bien et on n'a plus faim", raconte Patricia Riveccio.

Le jeûne est une période propice pour s'occuper de soi : promenades, Taiji Quan, Qi Gong, yoga, méditation, massages, ostéopathie, psychothérapie… C'est l'occasion rêvée !

Soigner la rupture du jeûne
Le moment où l'on réintroduit les aliments est aussi important que celui de la préparation.
Le premier repas sera léger, composé de fruits frais et de légumes de saison.
Pendant une durée égale à la durée du jeûne, on veillera à privilégier une alimentation bio et végétarienne.

On peut profiter de l'après jeûne pour apprendre à manger de petites quantités à la fois et à soigner la mastication... Ce que nous devrions tous faire à chaque repas !

Une "méthode merveilleuse"
"Après bientôt 40 ans d'expérience en cette matière, après avoir vu de nombreux malades recouvrer la santé à la suite d'une ou de plusieurs cure de jeûne, nous avons acquis la conviction que cette méthode merveilleuse, qui nous vient du fond des âges, méritait d'être mieux connue pour le plus grand bien de l'humanité tout entière", disait le médecin suisse Édouard Bertholet.

 

*Auteure notamment de Bienfaits et vertus du jeûne, éditions Larousse


                

La revue de presse

À la fin du siècle, trois personnes sur quatre dans le monde seraient exposées...

L'agence européenne des produits chimiques (ECHA) vient de reconnaître que le bisph...

Pour la première fois, L'Union Européenne vient de voter "un dispositif...

La nouvelle ministre de la santé dit réfléchir à "rendre...

Efficacité prouvée pour des empoisonnements au plomb, au mercure et autres mé...

Le monde irait de mieux en mieux, d'après plusieurs experts qui examinent les faits chiffres...