Le joli mois de juin

Au mois de juin, nous pouvons regarder Roland Garros, profiter des jours de beau temps, admirer la végétation florissante, et si nous avons l’âme d’un jardinier, nous occuper de notre potager ou de nos balconnières.

Vie saine et zen - Le joli mois de juin

Le 21 juin, c'est le jour le plus long de l’année. C’est en musique que nous fêtons le début de l’été en profitant d’une belle et longue soirée. C'est aussi le jour de l’année où les ombres sont les plus courtes car le soleil atteint le point le plus haut dans le ciel.

Publicité

Le mois du coquelicot
La saison du coquelicot débute en mai et se termine en juillet. Le coquelicot pousse sur les terrains vagues et le long des chemins, il a une durée de vie très courte. Dès que la fleur se fane, une nouvelle tige pousse du même pied. Chaque pied produit des fleurs pendant toute la saison de floraison.

Pas de gourmands sur les pieds de tomate
Une bonne petite salade de tomates sous un beau ciel bleu, rien de tel pour débuter l’été. Pour être sûr de profiter des tomates que nous avons fait pousser avec amour et surtout sans pesticides, c’est le moment d’arracher les gourmands, les petites tiges qui poussent à la base des grandes. Si le pied de tomate a une végétation trop importante, il ne peut pas nourrir les fruits, et il n’y aura donc jamais de tomates.

Des tisanes pour toute l’année
C’est aussi le moment de cueillir les fleurs du tilleul et de la camomille. Une fois récoltées, il faut les faire sécher et les conserver dans un bocal. Elles nous permettront de faire des infusions parfumées toute l’année.
Le tilleul est utilisé pour réduire la nervosité des petits et des grands notamment en cas de troubles du sommeil.
La camomille a de nombreuses vertus selon sa variété :
- la Matricaire facilite la digestion et stimule l’appétit,
- La Grande camomille soulage les règles douloureuses et prévient la migraine,
- La camomille Romaine facilite la digestion et calme les douleurs abdominales d’origine digestive.

Lutter contre les mauvaises herbes, les insectes et les maladies
Au mois de juin, le soleil est souvent assez généreux. Tout pousse à une vitesse incroyable, sans oublier ce que l’on souhaiterait ne jamais voir, les mauvaises herbes. Pour récolter de bons gros légumes, il va falloir user d’huile de coude. Seule solution efficace et écologique pour les voir disparaître, les arracher dès qu’elles montrent le bout de leur nez.
Méfions-nous des insectes et des maladies, ils sont beaucoup plus actifs que les mois précédents.
Qu’il s’agisse de mauvaises herbes, d’insectes ou de maladies, évitons les désherbants et insecticides chimiques. De nombreuses jardineries proposent aujourd’hui des produits respectueux de l’environnement. Pour les mauvaises herbes, la seule solution écologique est l’arrachage. N’oublions pas que chaque plante (même une mauvaise herbe) a une bonne raison de pousser à tel ou tel endroit, et lorsqu’elle pousse, elle nous indique quelque chose.

Du travail au jardin
Pour maintenir fraîcheur et humidité, il est conseillé d’installer aux pieds des plantes les déchets des tontes. Toutes les plantes peuvent avoir droit à ce traitement de faveur.
Beaucoup d’autres tâches restent à effectuer. Les pois, haricots et pommes de terre sont à butter, ce qui consiste à amonceler de la terre autour de la plante.
Les tomates, cornichons, melons et concombres sont à pincer.
Les poireaux sont à repiquer, les choux de Bruxelles, les céleris branches, les courges et les chicorées sont à planter.
Et pour anticiper la prochaine saison, nous pouvons commencer nos semis de betteraves et de brocolis.

Les petits fruits
Les fruits sauvages et les petits fruits arrivent à maturité. Les cassis, framboises, cerises, fraises des bois et groseilles peuvent nous permettre de réaliser de belles tartes ou confitures, mais méfions-nous des oiseaux, ils adorent ces petits fruits autant que nous.

Les plantes d’agrément
Nos rosiers et glycines commencent à faire grise mine, il est temps de les tailler. Il faut couper les tiges à la moitié de leur longueur. Du côté des plantations, c’est le tour des cyclamens, des crocus d’automne, des colchiques, des giroflées jaunes et des oeillets du poète. Pour les balcons, dépêchons nous de planter géraniums et rosiers miniatures et surtout, arrosons les bien, ils ont besoin de beaucoup d’eau.

"Le temps qu’il fait en juin le trois, sera le temps du mois"… Voilà un proverbe qui reste à vérifier, alors je terminerai par un proverbe tout simple mais vrai à coup sûr : "juin bien fleuri, vrai paradis".

Bon jardinage à tous !

 

Sources :
www.latisaniere.com
www.aujardin.info
www.leroymerlin.fr
www.botanic.com
Almanach des saisons de René Mettler, éditions Gallimard jeunesse


                

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...