Le sucralose, l'édulcorant qui diminue la sensibilité à l'insuline

Les édulcorants de synthèse, notamment le sucralose, provoquent un déséquilibre du microbiote intestinal qui conduit à des troubles métaboliques. C'est ce que vient de montrer un essai clinique publié dans l'American Journal of Clinical Nutrition. Pendant 14 jours, un groupe de participants a consommé quotidiennement des sachets contenant du sucralose à une dose correspondant à 15 % de la dose journalière admissible. Un autre groupe a pris des sachets d'une substance placebo. Résultat : on a constaté dans le premier groupe une diminution de 17,7 % de la sensibilité à l'insuline contre 2,8 % dans le second. Autorisé comme additif sous le sigle E 955, le sucralose est commercialisé sous les marques Canderel et Splenda. On le trouve également dans des desserts, boissons, céréales de petit-déjeuner…

Source : La Nutrition, par Juliette Pouyat
 

La revue de presse

232 substances actives de pesticides ou de métabolites perturbateurs endocriniens suspect...

13 % des cas d'asthme infantile diagnostiqués dans le monde seraient dûs à la...

250 000 morts supplémentaires chaque année entre 2030 et 2050, seraient dus au r...

"Le plastique est une crise sanitaire globale ignorée bien que sous nos yeux". C'...

Des allergènes en pagaille, des molécules irritantes, des désinfectants...

Le liquide céphalo-rachidien joue un rôle de nettoyeur du cerveau. C'est la dé...