Les émissions de CO2 menacent notre alimentation

Des carences en protéines et minéraux chez des centaines de millions de personnes supplémentaires pourraient être provoquées par l’augmentation du taux de CO2 dans l'air. C'est le cri d'alerte que vient de lancer une étude états-unienne de l'université Harvard. Certaines cultures de base comme le riz, le blé, l'orge ou les légumineuses pourraient voir une réduction sensible de leur teneur en protéines, fer, zinc, magnésium, calcium et vitamines. D'où une extension de la malnutrition. Les pays les plus touchés seraient ceux où l'apport en protéines est majoritairement végétal : Afrique, Moyen-Orient, Asie du Sud et du Sud-Est, à commencer par l’Inde. Les pays développés sont également concernés, notamment car le phénomène s’accompagne d’une augmentation du taux de sucres des végétaux pouvant entraîner des déséquilibres alimentaires.

Source : Le Monde, par Pierre Le Hir
 

La revue de presse

Plusieurs centaines de malades, des médecins, plus de 35 sénateurs et déput...

Un accroissement de 1,1 % chez les femmes, 0,1 % chez les hommes… Ce sont les chiffres...

Moins de trois évacuations par semaine, c'est la définition de la constipation pour...

Il va falloir s’adapter intelligemment aux nouveaux épisodes caniculaires, "sans...

C'est un grand classique, la pollution serait toujours due… aux autres ! Quelques chiffres...

La responsabilité de l'État peut être engagée en raison de l'...