Les agriculteurs bios peuvent enfin vendre leurs semences paysannes (et ça ne va pas plaire à Monsanto)

Un nouveau règlement sur l'agriculture biologique vient d'être adopté le 19 avril par le Parlement européen. Il inclut l'autorisation pour les agriculteurs bio de réutiliser leurs propres semences et la possibilité de commercialiser des semences traditionnelles. Jusqu'ici, seules celles enregistrées dans un cahier officiel pouvaient être vendues, une démarche inaccessible pour un agriculteur. Résultat : de 1930 à 1965, on est passé de 400 variétés de blés à 65 et aujourd’hui, selon la FAO, 75 % des aliments de la planète proviennent d’à peine 12 espèces végétales et 5 animales. 3 grands groupes possèdent actuellement plus de 53 % du marché mondial de la semence. Après sa fusion avec Bayer, Monsanto possèdera près d'une semence sur trois.
Cette autorisation ne concerne pour l’instant que le bio. Y'aura-t-il une extension pour l'agriculture conventionnelle ?

Source : Novethic, par Marina Fabre
 

La revue de presse

Des dizaines de milliers d’étudiants, lycéens et collégiens ont s...

L’interdiction de la fabrication sur le sol français de pesticides vendus en dehors de...

Environ 9 millions de morts dans le monde, soit 25 % des décès prématur...

Dans des zones où l'hygiène est stricte, la diversité microbienne diminue,...

2e motif de consultation en médecine générale, le mal de dos touche 8...

Nettoyer, balayer, préparer le sol, s'occuper des plantations sont les travaux à r...