Les aliments industriels ultra-transformés favoriseraient le vieillissement biologique, selon une étude

Deux fois plus de risque d'avoir des télomères courts chez les plus gros consommateurs de produits industriels ultra-transformés (3 ou plus par jour) comparés à ceux qui en consomment le moins (moins de 2)… C'est le constat d'une étude espagnole réalisée auprès de plus de 800 personnes de plus de 55 ans. Les télomères sont des capuchons protecteurs de l’ADN qui en préservent la stabilité et l’intégrité. Leur longueur est considérée comme un marqueur de l’âge biologique au niveau cellulaire.
Les produits industriels ultra-transformés contiennent peu ou pas d’aliments entiers, et souvent des arômes, des colorants, des émulsifiants, des produits manipulés (huiles hydrogénées, amidons modifiés). Les participants à l'étude les plus consommateurs étaient plus susceptibles d’avoir des antécédents familiaux de maladie cardiovasculaire, de diabète et de graisses sanguines anormales, et de grignoter davantage entre les repas.

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Anguille européenne, moineau domestique, tortue luth en Guyane et au Costa Rica, gorille des...

En circulant chez l'être humain, le SARS-CoV-2 évolue et la surveillance de ces...

En France, seulement 59 % de la population indiquent vouloir se vacciner contre le Covid-19, selon...

Il faut se frictionner les mains au moins 20 secondes, sans rincer, avec une solution contenant de...

75 % des Français ne font aucune restriction sur leur régime alimentaire ou se disent...

Pour que les gens se sentent à l'aise et bienvenus, qu'ils se sentent acceptés,...