Les portables pourraient jouer un rôle dans la mortalité des insectes, selon une étude

Le rayonnement des téléphones portables pourrait accentuer la diminution du nombre d'insectes en Europe, selon une ONG allemande qui a analysé 190 études scientifiques sur la question. Environ 60 % de ces études montrent des effets négatifs sur les abeilles, les guêpes et les mouches : perturbation du rythme jour-nuit, perte du sens de l’orientation, diminution de la capacité de reproduction, détérioration du matériel génétique et des larves. Explication possible : des réactions en chaîne après un stress cellulaire dû à la forte augmentation d’ions calcium dans l’organisme de ces insectes, du fait du rayonnement électromagnétiques des téléphones portables et des réseaux sans fil tels que le Wifi.

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Probablement l'organisation qui sauve le plus de vies humaines sur Terre, le Programme alimentaire...

"Countdown" (Compte à rebours) est un évènement organisé par...

Ils émettent chaque année 700 mégatonnes de CO2, soit autant que le Royaume-...

Ne pas confondre la date limite de consommation (DLC) et la durée de durabilité...

Le training olfactif serait le meilleur des traitements pour remédier à l'anosmie (...

La lumière régule la sécrétion de la mélatonine par l'interm...