Les vacances idéales, c'est quoi ?

Vacances, ce simple mot ensoleille notre grisonnante routine quotidienne : métro, boulot, dodo. On y pense, on en rêve, on les prépare avec application afin d’en profiter un maximum. Camping dans le sud contre hôtel quatre étoiles d’une île tropicale, visite culturelle contre bronzage intensif… Chacun a sa préférence pour la pause estivale.

Vie Saine et Zen, Les vacances idéales, c'est quoi ?

En 1936, le Front Populaire a instauré les congés payés pour améliorer les conditions de vie et de santé des travailleurs. Aujourd’hui, ils font partie de nos vies et nous profitons sans complexe de leurs bienfaits.

Publicité

En savoir plus

Le mythe de l’île déserte

Pour 22 % des français l’île déserte est le lieu idéal des vacances. Cocotiers et plages sauvages font rêver…
"L’île déserte incarne un mythe, celui d’un lieu originel, où un couple se retrouverait seul et réinventerait le monde." dit Didier Lauru, psychiatre. Elle symbolise un nouveau départ fantasmé qui nous permettrait de fuir notre quotidien morose et même notre propre mortalité.
Certains sautent le pas et s’envolent direction les tropiques isolés. Mais l’expectation est telle que la confrontation du fantasme à la réalité se révèle parfois décevante.

Se retrouver soi
Les vacances permettent d’échapper au poids de notre quotidien chronométré à la seconde.
"Libérés des contraintes, on a enfin du temps pour soi. Il faut en profiter pour lâcher prise, laisser venir les choses à nous et ne plus être dans le "il faut". C’est le meilleur antidépresseur !" confie Christian Bourit, psychothérapeute.
Oublions planning et montre… L’été est le moment pour se chouchouter, mais aussi pour faire le point sur nous-mêmes et nos attentes pour l’année à venir. Petit déj’ gourmand, sieste, contemplation du coucher de soleil… Faisons-nous plaisir.

Se retrouver ensemble
"Pour moi, les vacances passent toujours à un moment ou un autre par la maison de ma Grand-Mère. C’est les retrouvailles en famille et ses grandes tablées. On rattrape le temps perdu. Les jeux avec mes cousins, petite, reste encore mes meilleurs souvenirs d’été !", se rappelle Marina. 
"Pendant cette pause estivale, beaucoup de familles en profitent pour se retrouver, surtout s’il y a des petits. Être avec les grands-parents, jouer avec les cousins sont importants pour le développement de l’enfant. La famille donne des repères, des valeurs qui lui permettent de se construire", explique Madeleine Natanson, psychanalyste. Même à l’âge adulte, être parmi les siens, rassure et reste un rempart important contre l’angoisse. "Mais il ne faut pas, non plus, idéaliser ces vacances. Elles ne sont pas LES vacances idéales. Cela dépend des familles et de leur histoire", prévient la psy.

Découvrir
Visiter les pyramides d’Egypte, les écoles de Tango de Buenos Aires, un élevage de brebis en Corse ou encore le Musée du Louvre… Partir c’est aussi l’occasion de s’enrichir.
"Au retour de chacun de mes voyages, j’ai l’impression d’avoir mûri. C’est comme si en découvrant une nouvelle culture, en rencontrant des gens différents, j’en apprenais aussi sur moi", confie Sarah.
En effet, aller au devant des autres et des différences passées ou présentes, nous fait réfléchir sur ce qui nous définit comme individu.

Dépasser ses limites
Faire le GR20, sauter à l’élastique, stage de survie dans la jungle… Les vacances, semaines hors du temps, sont l’occasion de se surpasser. Pendant cette période, on prend aussi congé de soi et de nos peurs… parfait pour tenter de nouvelles choses. "Le sentiment d’exister ne s’éprouve jamais autant que lorsque l’on vit des expériences ultimes" explique Didier Lauru, psychiatre.
Le développement des activités insolites cache aussi les enjeux de nos vacances, aujourd’hui. Même pendant l’été, l’obsession du résultat de nos sociétés occidentales persiste. On se doit de revenir le plus bronzé, d’être parti le plus loin, d’avoir surtout des choses à dire à nos collègues à notre retour. 

L’universitaire André Rauch donne un bon conseil : "ce qui rend des vacances "bonnes", c’est les adapter à sa santé ou à sa résistance physique tout autant qu’aux goûts et attentes personnelles ; c’est y oublier les soucis de l’année et découvrir la satisfaction d’autres désirs."

 

Sources :
Je m’autorise au bonheur, Christian Bourit, éditions Jouvence
Et comment va la famille ?, Madeleine Natanson, éditions De Boeck
Tout est psy en vacances, Didier Lauru, éditions Albin Michel
Les vacances, André Rauch, éditions PUF Que Sais Je ?
Les vacances, Jean-Didier Urbain, éditions Le Cavalier Bleu
 

29 %

des Français considèrent que les vacances idéales
sont des vacances sans aucune contraint


49 %

des Français choisiraient comme destination de vacances idéales
la nature sauvage (île déserte, étendue sauvage, jungle…


68 %

des Français ne parviennent pas à décrocher de leur travail
durant les vacances.





Commentaires

vacances

Pour moi,les vacances idéales,c'est tout simplement de ne pas travailler lol

La revue de presse

12 à 20 milliards €, soit 100 à 160 € par personne, le coût du...

La moitié des rivières françaises et un tiers des nappes phréatiques...

Trois pesticides interdits en bio, retrouvés sur des carottes de la marque BioC'Bon par des...

Dans la foulée des "people", Novak Djokovic, Lady Gaga ou Oprah Winfrey, les t...

Depuis le 17 octobre dernier, les risques de certains médicaments en période de...

Chez un malade sur deux, la privation de sommeil serait efficace pour réduire les sympt...