Les vignerons aux avant-postes du dérèglement climatique

Depuis 1989, sous l'effet de la chaleur, tous les stades de développement de la vigne sont plus précoces et les dates des vendanges n'ont cessé d'avancer. D'ici à 2060-90, les journées très chaudes vont se multiplier par rapport à la période 1980-2010 : 15 contre 1 en Alsace, 16 contre 3 à Bordeaux, 28 contre 5 à Avignon. Conséquences : l'acidité des vins évolue à la baisse, ce qui en modifie le goût ; les zones de culture vont se déplacer ; de nouveaux cépages seront expérimentés. L'Inra a mis sur le marché 4 cépages résistants au mildiou et à l'oïdium, qui permettent de réduire de 80 à 90 % les pesticides et l'utilisation du cuivre. Une trentaine d'autres seront prochainement en phase d'homologation.

Source : Les Échos, par Marie-Josée Cougard
 

La revue de presse

Plusieurs centaines de malades, des médecins, plus de 35 sénateurs et déput...

Un accroissement de 1,1 % chez les femmes, 0,1 % chez les hommes… Ce sont les chiffres...

Moins de trois évacuations par semaine, c'est la définition de la constipation pour...

Il va falloir s’adapter intelligemment aux nouveaux épisodes caniculaires, "sans...

C'est un grand classique, la pollution serait toujours due… aux autres ! Quelques chiffres...

La responsabilité de l'État peut être engagée en raison de l'...