Levothyrox : Un chimiste pense avoir décelé l'origine des effets indésirables dans un rapport de l'ANSM

Un chercheur toulousain du CNRS, Jean-Christophe Garrigues, a trouvé la présence d'un élément chimique inconnu, un important "pic d'impureté", dans la nouvelle formule du Levothyrox. Il l'a repéré dans une étude de l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) qui semble curieusement être passée à côté. Cet élément pourrait être à l'origine des effets indésirables recensés récemment (perte de cheveux, fatigue, dépression…). Le CNRS s'est désolidarisé de l'étude car elle n'a pas été validée par le processus d'évaluation par les pairs, nécessaire dans ce cadre.

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Batteries au lithium, durée de vie et recyclage, les trottinettes électriques en...

Un plan pour tendre vers le "zéro chlordécone dans l’alimentation",...

Un accord de réduction des déchets plastique en milieu marin a été...

Des tomates sans aucun goût, conçue pour durer plus longtemps, des semences agricoles...

Diminuer la disponibilité des boissons sucrées, augmenter leur prix, faire des...

L'ADN vieillit six fois plus vite que la normale pendant une année de travail intensif...