Levothyrox : Un chimiste pense avoir décelé l'origine des effets indésirables dans un rapport de l'ANSM

Un chercheur toulousain du CNRS, Jean-Christophe Garrigues, a trouvé la présence d'un élément chimique inconnu, un important "pic d'impureté", dans la nouvelle formule du Levothyrox. Il l'a repéré dans une étude de l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) qui semble curieusement être passée à côté. Cet élément pourrait être à l'origine des effets indésirables recensés récemment (perte de cheveux, fatigue, dépression…). Le CNRS s'est désolidarisé de l'étude car elle n'a pas été validée par le processus d'évaluation par les pairs, nécessaire dans ce cadre.

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Déjà suspendus depuis quelques semaines, les voilà définitivement...

Au moins la moitié de la population de la planète présenterait des traces de...

Un risque de cancer réduit de 25 % pour les plus gros consommateurs d’alimentation...

Une moyenne de 1 094 animaux dont 4 bovins, 4 agneaux, 46 porcs et 945 poulets… C'est...

Six mesures pour éradiquer une infection de Candida albicans, cette levure normalement...

Ils peuvent réduire l'hypertension, le cholestérol et la glycémie, facteurs de...