Levothyrox : Un chimiste pense avoir décelé l'origine des effets indésirables dans un rapport de l'ANSM

Un chercheur toulousain du CNRS, Jean-Christophe Garrigues, a trouvé la présence d'un élément chimique inconnu, un important "pic d'impureté", dans la nouvelle formule du Levothyrox. Il l'a repéré dans une étude de l'ANSM (Agence Nationale de Sécurité du Médicament) qui semble curieusement être passée à côté. Cet élément pourrait être à l'origine des effets indésirables recensés récemment (perte de cheveux, fatigue, dépression…). Le CNRS s'est désolidarisé de l'étude car elle n'a pas été validée par le processus d'évaluation par les pairs, nécessaire dans ce cadre.

Source : 20 Minutes
 

La revue de presse

Nicolas Hulot et Laurent Berger ont présenté le 5 mars dernier une série de...

D'ici 2030, une augmentation de 41 % de la production mondiale de déchets plastique et une...

La "très grande majorité" des compléments alimentaires destin...

En moyenne, les 18-75 ans dorment 6h45 chaque nuit en France (6h34 en semaine et en périodes...

54 % des médecins hospitaliers disent être en épuisement chronique sans avoir...

Une érection en moins de 20 minutes avec un gel intégrant une molécule (PnPP-...