L'heure du goûter

Pour le goûter, êtes-vous plutôt pâtisseries, pâte à tartiner, confiseries en tout genre ? Ou fruits, gâteaux maison, jus de fruits frais ?…
"Choisis ton camp c’est important !" me disait ma maman.
Oui mais entre faire du bien à mon corps et réjouir mes papilles avec des produits plein de sucres et de graisse, j’ai eu bien du mal à choisir.
Alors, comment combiner bien-être et plaisir ? Le goûter est–il indispensable pour les adultes ? Et que faut-il donner aux enfants ?

Vie saine et zen - L'heure du goûter

Depuis le 28 février 2007, un décret d'application et un arrêté de la loi du 9 août 2004 relative à la politique de santé publique imposent aux annonceurs de certains produits alimentaires (ceux où sont ajoutés sucre, sels, ou édulcorants ; ensemble ou séparément) d'introduire des messages de prévention au sein de leurs publicités.

Publicité

Des recommandations réglementaires… Mais pas obligatoires
À la télévision ces messages sanitaires prennent la forme d'un bandeau déroulant sous la publicité.
Voici le type de message que vous pouvez croiser :
"Pour votre santé, mangez au moins cinq fruits et légumes par jour."
"Pour votre santé, pratiquez une activité physique régulière"
"Pour votre santé, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé"
"Pour votre santé, évitez de grignoter entre les repas".

Vous vous dites sûrement : "formidable, au moins lorsque ces différentes mentions apparaissent en bas de notre écran de télévision, nous saurons que ce sont des produits qu'il faut consommer avec modération." Et bien, non ! Si certains annonceurs décident de ne pas suivre cette règle, ils le peuvent et c'est tout à fait légal. Ils doivent en contrepartie verser une taxe de 1,5 % du coût de la publicité à l'Institut National de Prévention et d'Education pour la Santé (INPES). L'INPES consacre l'argent de cette taxe à des actions d'éducation nutritionnelle.

Pensez à votre bien-être, mais n’oubliez pas vos envies
En matière de goûter, que ce soient pour les adultes, les adolescents ou les enfants, les règles sont simples : évitez de manger trop de gras, de sucre, et d’aliments salés. Ce repas ne doit pas être l’occasion d’avaler n’importe quoi sous prétexte d’une petite faim. Le goûter est un véritable moment de détente après l’école pour les enfants, et une vraie pause dans la journée pour les adultes. Alors plus question de bâcler ce véritable moment de bien-être ! Profitez en pour manger des choses que vous aimez, mais sans excès.

Les adultes ont-ils besoin d’un goûter ?
Pour le nutritionniste, le goûter n'est pas indispensable à l'âge adulte. Mais comme tout ce qui touche à l’alimentation, il ne s’agit pas d’une règle à suivre quoiqu’il arrive. Le goûter peut vous permettre, si vous commencez à avoir faim vers 16-17h, de ne pas passer à la table du dîner complètement affamé. Alors ne vous en privez pas si vous en éprouvez le besoin ! Toutefois, méfiez-vous des graisses et sucres cachés.
Si vous êtes en phase de régime, le goûter permet aussi d'alléger le repas du soir. Si vous mangez très peu de protéines le midi, vous pourrez vous régaler de jambon ou de poisson à 16h. À vous d’adapter votre goûter en fonction de vos envies et de vos besoins. N’hésitez pas pour cela à consulter un spécialiste.

2 heures

le temps minimum
entre le goûter du dîner


29 %

des femmes
prennent un goûter


16 %

des hommes
prennent un goûter




                

La revue de presse

L'annonce d'étendre l'obligation de 3 à 11 vaccins en janvier 2018 est...

Trop de sel, pas assez de fibres, toujours plus de produits transformés et de complé...

Ils durent plusieurs heures souvent par grandes chaleurs... Voici cinq conseils pour optimiser les...

Sous forme de fleurs d'eau, d'écume ou de pellicule huileuse, les algues toxiques sont vert...

44 % des enseignes ne respectent pas l'interdiction de la vente en libre-service des pesticides,...

Les espèces de vertébrés reculent massivement, à la fois en nombre d'...