L'origan et la marjolaine

Très proches l’un de l’autre, l’origan et la marjolaine parfument de nombreux plats et sont indispensables notamment dans la cuisine méditerranéenne. Ils contiennent beaucoup d’antioxydants et sont des remèdes puissants en phyto- et en aromathérapie…

Viesaineetzen.com - L'origan et la marjolaine

Originaire de l'ouest de l'Asie et du bassin méditerranéen, on les utilise depuis des millénaires. Dès l'Antiquité on apprécie notamment leurs propriétés médicinales.

Publicité

En savoir plus

Aime la montagne

"Origan" dérive du latin "origanum", venant du grec "origanon", "qui aime la montagne", en référence à la préférence de la plante pour les régions montagneuses de la Méditerranée.

"Marjolaine" dériverait de l’ancien nom latin de la plante, "amaracum", venant du grec "amarakos", du nom d’un domestique du roi de Chypre qui, selon la légende, fut transformé en marjolaine par les dieux, en guise de punition.
Selon une autre légende, la plante aurait été créée par Vénus pour soigner une blessure qui lui avait été infligée par une des flèches de Cupidon. Ainsi les grecs et les romains lui conféraient des vertus aphrodisiaques et l’offraient aux jeunes mariés.

Cousines germaines
L'origan (origanum vulgare) et la marjolaine (origanum majorana) ou marjolaine des jardins sont des espèces du même genre dans la famille des Lamiacées. Ce sont des cousines plus éloignées du thym, du romarin, de la sarriette, de la sauge, de la menthe, de la lavande…

L’origan se différencie de la marjolaine par ses fleurs plus foncées, de couleur pourpre.

Un antioxydant puissant
Ils sont très riches en vitamine K, riche en fer. Ils contiennent également du calcium, du manganèse et de la vitamine E*.

L'origan, comme la marjolaine, a de grandes propriétés antioxydantes grâce à l’acide rosmarinique qu'il contient ainsi que d’autres composés phénoliques (apigénine, lutéoline, acide carnosique) qui pourraient jouer un rôle notamment dans la diminution de la glycémie*.

Les huiles essentielles (HE) d’origan et de marjolaine ont des propriétés antibactériennes puissantes et des vertus fongicides.
L’HE de marjolaine (origanum majorana) a par ailleurs des propriétés antispasmodiques, sédatives et calmantes nerveuses.
L’HE d’origan (origanum compactum), elle, nécessite des précautions d’emploi car elle est irritante pour la peau. Elle a des propriétés antivirales, stimulantes immunitaires, antimycobactériennes, toniques générales, stimulantes physiques, mentales et sexuelles**. Elle serait aussi efficace qu’un antibiotique sans ses inconvénients***.

Avec l’origan et la marjolaine, on fait de délicieuses et bienfaisantes tisanes. Pour préserver leur voix les chanteurs font traditionnellement des infusions à la marjolaine et au miel.

Les choisir
Il faut vérifier que leurs fleurs ne sont pas flétries. Si l’on a l’occasion d’en cueillir, il vaut mieux le faire le matin car les arômes seront plus concentrés.
Dans le commerce on en trouve sous forme séchée, mais il est sage de regarder le nom latin pour être sûr qu’il s’agit bien d’origan ou de marjolaine et non d'une autre plante.

Les conserver
Lorsqu’ils sont frais, on peut les conserver quelques jours comme des fleurs, les tiges plongées dans verre d’eau. On peut aussi les envelopper dans du papier absorbant ou un tissu et les conserver une ou deux semaines dans le bac à légumes du réfrigérateur.

Ils se congèlent facilement, soit en branche soit en mettant les feuilles dans des bacs à glaçons remplis d’eau.

On peut également les faire sécher, suspendues la tête en bas dans un lieu sec, aéré et à l’abri de la lumière. On émiette les feuilles et on stocke ensuite au frais et au sec dans des récipients opaques.

Les déguster
Ils peuvent être utilisées l’un ou l’autre indifféremment, mais l’origan doit être utilisé en plus petites quantités car son arôme est plus développé que celui de la marjolaine. Il vaut mieux les ajouter en fin de cuisson.

Ils peuvent être ajoutés au bouquet garni. Ils parfument les ragoûts (daube, goulache, civet…), les viandes, les poissons, les légumes, les légumineuses, les céréales, les pâtes, le riz, les omelettes, les soupes, les salades variées, les terrines, la polenta, les sauces notamment les vinaigrettes, les farces, les marinades…
Ils peuvent aromatiser le vinaigre ou l’huile d’olive, après macération.

Ils se marient merveilleusement avec tous les plats à base de tomate : ratatouille, sauce tomate, pizzas… Ils sont parfaits sur des légumes grillés.

 

Sources :
*Passeport Santé : Marjolaine et origan
***Santé Nature Innovation : Infections, oserez-vous l'huile essentielle d'origan ?
Wikipédia : Origanum vulgare
Wikipédia : Origanum majorana
**Huiles essentielles chémotypées et leurs synergies, A. Zhiri et D. Baudoux, éditions Inspir Development
Le Grand Livre des Aliments Santé, Patricia Bargis, éditions Eyrolles
Larousse Gastronomique


                

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...