L'ortie : du piquant dans la vie

Couramment considérée comme une mauvaise herbe, on sait bien qu'il ne faut pas y pousser grand'mère… Mais l'ortie est en fait un légume délicieux, riche en vitamine et minéraux. C'est aussi une plante médicinale efficace, un excellent engrais et pesticide naturels pour nos jardins.

Viesaineetzen.com - L'ortie : du piquant dans la vie

Pour certains historiens, elle serait l'un des premiers végétaux consommé par l'homme. Pendant des millénaires, elle est utilisée comme légume, plante médicinale ou fibre textile. À partir du 19e siècle elle tombe dans l'oubli petit à petit mais depuis une vingtaine d'années on redécouvre ses vertus et elle s'invite à la table des grands chefs cuisiniers.

Publicité

En savoir plus

Soie végétale

Son nom vient du latin "urtica" de "urere", brûler.

Au Moyen-âge elle est vendue comme n'importe quel autre légume sur les marchés. On en fait des soupes et c'est l'aliment de base des populations les plus pauvres.
L'ortie a une aura magique : on s'en sert pour bénir les épées avant la bataille, pour aiguiser les faucilles avant la récolte, on la disperse dans la maison pour chasser le mauvais sort, on la met sous le lit du malade pour accélérer sa guérison…
On s'en sert également pour en faire des toiles, on la surnomme alors "soie végétale". Au 16e siècle on en fait aussi des papiers, des cordes, des draps, des filets de pêche, des voiles…

Cinq espèces en France
De la famille des urticacées, elle a pour lointain cousin le chanvre, le murier, le figuier.
La plus connue est la grande ortie (ortie dioïque) et on trouve également la petite ortie (ortie brûlante) partout en France. Dans certaines régions, on rencontre l'ortie à membranes, l'ortie romaine, l'ortie noirâtre…

Certaines plantes portent son nom mais appartiennent à des espèces différentes : ortie blanche, ortie rouge, ortie bleue, ortie royale, ortie puante, ortie bâtarde…

Qui s'y frotte s'y pique
Ses feuilles et sa tige sont couvertes de poils urticants très fragiles, qui se brisent facilement au contact de la peau et qui y injectent un cocktail d'histamine, d'acétylcholine, de sérotonine et d'acide formique. C'est ce mélange et notamment l'histamine, qui provoque une sensation de brûlure, de démangeaison et qui fait apparaître de petites cloques.

Un cocktail de nutriments
C'est un des légumes les plus riches en protéines (environ 8 %) comparable au soja voire plus riche que lui.
Elle est deux fois plus riche en vitamine C que le persil, six fois plus que l'orange. Elle contient aussi des vitamines A, B9, E, K et des minéraux : silice, fer, magnésium, calcium, sélénium mais aussi manganèse, potassium, soufre, zinc, phosphore.

Elle contient de la chlorophylle, des antioxydants, notamment des flavonoïdes, de la glucokinine, qui fait baisser le taux de sucre dans le sang, et de la sécrétine une hormone qui stimule le système digestif.

Ses racines et ses graines contiennent également des nutriments intéressants.

De nombreuses propriétés
Elle aurait des propriétés tonifiantes, reminéralisantes, drainantes. Elle aiderait l'organisme à s'adapter aux stress, contribuerait à rétablir l'équilibre acido-basique, stimulerait la sphère digestive*.

Son usage est reconnu pour irriguer les reins, la vessie et les voies urinaires en cas d'inflammation, traiter ou prévenir la formation de calculs rénaux, aider à soulager les douleurs arthritiques et rhumatismales**.

C'est un diurétique et sa racine a un effet avéré sur les problèmes de miction liés à l'hypertrophie bénigne de la prostate**. Quant à ses graines, elles pourrait aider à résoudre les problèmes de "pipi au lit" chez les enfants*.

Fraîche ou sèche
Fraîche, elle conserve toutes ses vertus. Mais il est rare de la trouver dans le commerce. Il faut la cueillir soi-même, de préférence au printemps et à l'automne, en prenant garde de protéger sa peau avec des gants et des vêtements couvrants et en préférant récolter les jeunes feuilles au sommet de la plante. Il faut ensuite prendre soin de laver ces feuilles à grande eau : par trois fois en ajoutant du vinaigre blanc dans l'eau du deuxième lavage.

Sèche, on la trouve facilement sous forme de tisanes en vrac, de sachets, de gélules ou de poudre dans les magasins bio, les pharmacies ou les boutiques en ligne.

Infusion ou décoction
Les feuilles servent pour les infusions ; les racines et les graines pour les décoctions.
En cure de détox au printemps, rien de tel que 3 ou 4 tasses de tisanes d'ortie par jour (30 minutes avant les repas et l'après-midi) !

La déguster
Crue, ses très jeunes feuilles aromatisent merveilleusement les salades, le fromage blanc ou les plats de pâtes. Pour lui faire perdre ses propriétés urticantes on peut la faire blanchir, c'est-à-dire la jeter dans de l'eau bouillante environ 5 secondes, puis l'égoutter et la passer sous l'eau fraîche.

On peut la cuire à l'étouffée, comme les épinards, ou quelques minutes à la vapeur et la servir en accompagnement d'une viande ou d'un poisson.

On l'incorpore à des soupes de légumes, des purées, des omelettes, des quiches, des tartes, des cakes, des gratins, des plats de céréales ou de légumes, des sauces, des terrines…

Entretien de la maison
- Contre les taches de graisse : les frotter avec une poignée d'orties fraîches,
- Produit dégraissant pour toutes surfaces : verser une infusion d'ortie (2 c. à soupe d'orties sèches dans 20 cl d'eau pendant 20 minutes) dans 1 litre de savon de Marseille liquide.

Un engrais vert pour le jardin
L'usage et la fabrication du purin d'ortie est de nouveau autorisé depuis 2011, après avoir été interdit pendant cinq ans (voir la recette : Cultiver son jardin bio).

Beauté des cheveux
Elle pourrait lutter contre la chute des cheveux, contrer les pellicules, traiter les cheveux fatigués, mous ou ternes.

- Recette de shampoing pour cheveux gras : mélanger 20 cl d'infusion avec quelques cuillères à soupe d'argile verte surfine, appliquer sur le cuir chevelu, masser, laisser reposer quelques minutes et rincer abondamment.

 

Sources :
*L'ortie c'est malin, Alix Lefief-Delcourt, éditions Leduc.S
Ortie et Pissenlit, Anne Brunner, éditions La Plage
**Passeport Santé
Plante Santé
Wikipédia
Créapharma

333 mg

de vitamine C
pour 100 g


630 mg

de calcium
pour 100 g


7,8 mg

de fer
pour 100 g




                

La revue de presse

Le Thyrofix fera son apparition dans les pharmacies la première semaine de décembre (...

Une plus grande accumulation de plaques amyloïdes dans le cerveau des personnes qui ont une...

Il est meilleur pour la santé physique et morale de dire ce que l'on a sur le cœur...

Deux salariés sur trois sont ou seront touchés par des douleurs lombaires, selon l'...

Crédit d'impôt prorogé jusqu'en 2020 et passant de 2 500 € à 3 500...

Peu d'avancées à l'issue de la COP23 qui s'est achevée le week-end dernier...