L'UFC-Que Choisir demande d'intégrer le coût de la pollution dans les produits non bio

L'agriculture conventionnelle n'est pas aussi concurrentielle qu'on le croit… L'UFC-Que Choisir demande la vérité des prix. Et pour cela, elle réclame que soient intégrés dans le coût de fabrication des produits non bio les coûts liés à la dégradation de la ressource (pollution des sols, de l'eau…). Il s'agirait, selon l'association de consommateurs, d'une juste application du principe pollueur-payeur. Aujourd'hui le consommateur subit une double peine. C'est lui, par exemple, qui paie 80 % du budget des agences de l'eau alors que la pollution vient à 80 % d'une certaine agriculture. L'UFC-Que Choisir appelle à "revoir le modèle agricole". Pour elle, l'enjeu de demain consiste à "augmenter la qualité des produits et le potentiel d'une agriculture respectueuse de l'environnement ".

Source : Bioaddict.fr, par Zoé Fauré
 

La revue de presse

Des dizaines de milliers d’étudiants, lycéens et collégiens ont s...

L’interdiction de la fabrication sur le sol français de pesticides vendus en dehors de...

Environ 9 millions de morts dans le monde, soit 25 % des décès prématur...

Dans des zones où l'hygiène est stricte, la diversité microbienne diminue,...

2e motif de consultation en médecine générale, le mal de dos touche 8...

Nettoyer, balayer, préparer le sol, s'occuper des plantations sont les travaux à r...