L'UFC-Que Choisir demande d'intégrer le coût de la pollution dans les produits non bio

L'agriculture conventionnelle n'est pas aussi concurrentielle qu'on le croit… L'UFC-Que Choisir demande la vérité des prix. Et pour cela, elle réclame que soient intégrés dans le coût de fabrication des produits non bio les coûts liés à la dégradation de la ressource (pollution des sols, de l'eau…). Il s'agirait, selon l'association de consommateurs, d'une juste application du principe pollueur-payeur. Aujourd'hui le consommateur subit une double peine. C'est lui, par exemple, qui paie 80 % du budget des agences de l'eau alors que la pollution vient à 80 % d'une certaine agriculture. L'UFC-Que Choisir appelle à "revoir le modèle agricole". Pour elle, l'enjeu de demain consiste à "augmenter la qualité des produits et le potentiel d'une agriculture respectueuse de l'environnement ".

Source : Bioaddict.fr, par Zoé Fauré
 

La revue de presse

Il s'agit juste d'une réaction de défense de la peau contre le soleil. Les rayons...

Reconnue comme une maladie, comme l'addiction à la cocaïne ou aux jeux d'argent, le...

La nouvelle formule contiendrait moins de lévothyroxine que les spécifications en...

La pression au travail et les problèmes de management sont cités par plus d'un Fran...

Elle est en partie responsable de la déforestation et de la disparition d'espèces...

180 000 espèces sont en danger, notamment à cause des pesticides et de l'...