Luminothérapie

Aussi appelée photothérapie (racine grecque), la luminothérapie (racine latine) est une technique très en vogue en Europe du Nord, pour traiter les troubles affectifs saisonniers (TAS) qui peuvent aussi se manifester sous une forme plus légère, appelée "winter blues", le "coup de blues de l’hiver".

Le TAS se caractérise par un état dépressif, une fatigue persistante, un besoin d'isolement. Il se traduit par une perte d'intérêt et de motivation, une baisse de la libido, une augmentation de l'appétit (notamment pour les sucreries !) et un besoin de sommeil inhabituel.

Ces symptômes sont dus à la difficulté d'adaptation de notre organisme à la saison automne-hiver, avec ses journées courtes et sombres, et disparaissent avec l'arrivée des beaux jours. Ils touchent principalement les femmes (75% des personnes atteintes).

La cause de ces maux est à chercher dans le dysfonctionnement du "biorythme". Cette horloge biologique est réglée par le cerveau dans lequel l’hypothalamus sécrète de la mélatonine (hormone qui rend apathique et las). Si le biorythme fonctionne bien, la mélatonine augmente le soir et diminue le matin. En captant la lumière du soleil, l’hypothalamus limite la production de mélatonine. En d’autres termes, une cure de lumière redonne vigueur et dynamisme.

Le traitement consiste à s'exposer à une forte lumière (10.000 lux) pendant une durée d'environ une demi-heure.
Il s'effectue à l'aide de lampes spéciales dont la lumière, de couleur blanche, à "large spectre", reproduit de près le même équilibre des couleurs que le soleil à midi.
(Il n'est pas inutile de demander à son médecin si l'on n'a pas de problèmes aux yeux que les lampes pourraient aggraver.)

D'autres symptômes peuvent être traités par la luminothérapie : troubles du sommeil, syndrome prémenstruel, troubles attribués au décalage horaire ou au travail de nuit, et certaines dépressions non saisonnières comme le post-partum, à la suite d'un accouchement.

La revue de presse

Prime à la casse étendue, chèque énergie, crédit d’imp...

Les excès d'émissions d'oxyde d'azote (NOx) seraient responsables en Europe (Norv...

Céréales du petit déjeuner, lentilles, pois chiches… Parmi 30 produits...

Le cocktail de perturbateurs endocriniens serait explosif chez l'homme. C'est le verdict d'une...

Risque accru de sclérose en plaques associé aux faibles niveaux de vitamine D...

Une cure de 4 semaines suffirait pour améliorer de manière significative les troubles...