Médecine traditionnelle chinoise : les méridiens de l'hiver

Pour se glisser dans l'énergie de la saison et éviter ainsi les pathologies de l'hiver, on peut stimuler les méridiens Rein et Vessie.

Viesaineetzen.com - Médecine traditionnelle chinoise : les méridiens de l'hiver

Selon la tradition chinoise, en hiver le ciel et la terre ne communiquent plus. C'est l'expression maximum du Yin (Yin-Yang : voir encadré).

Publicité

En savoir plus

Quelques notions de base

Yin-Yang et énergie vitale
Yin et Yang sont deux principes premiers qui interagissent en permanence, s'entremêlent et se transforment l'un l'autre en un mouvement cyclique. C'est le fondement de la pensée extrême-orientale : l'implication réciproque des contraires.

Le Yin et le Yang représentent les principes binaires terre/ciel, lune/soleil, nuit/jour, féminin/masculin, froid/chaud… Par exemple sur le corps, les organes sont Yin, les entrailles sont Yang. Les parties intérieures sont Yin, les parties extérieures sont Yang. Le Yin est relaxant, humidifiant, lié au refroidissement, le Yang est activant, séchant, lié au réchauffement. Toute être vivant possède à la base un Yin et un Yang en équilibre. Le déséquilibre est dû à des facteurs extérieurs.

L'interaction du Yin et du Yang crée l'énergie vitale (ou Qi, prononcer "tchi").

Un réseau de 20 méridiens principaux
La médecine traditionnelle chinoise (MTC) considère que le Qi circule dans le corps sur des trajets immatériels appelés "méridiens", comme des rivières d'énergie. Ces derniers sont répartis symétriquement et forment un réseau organisé reliant les régions profondes et superficielles du corps. Ils permettent d'équilibrer le fonctionnement de l'organisme.

Il existe 20 méridiens principaux : 12 méridiens dits "réguliers" et 8 méridiens ou vaisseaux dits "extraordinaires".

Rééquilibrer les énergies
Le long des ces méridiens, la stimulation de certains points à l'aide d'une aiguille d'acupuncture ou de la pression d'un doigt (généralement le pouce ou le majeur), permet d'améliorer l'équilibre énergétique du corps (voir : Le Tui Na, massage traditionnel chinois et La médecine chinoise en France).

L'hiver en MTC
Les saisons chinoises ne se calquent pas sur les solstices et les équinoxes. Le passage d'énergie de l'hiver débute le 8 novembre et dure jusqu'au 17 janvier où l'intersaison amène alors jusqu'au printemps qui commence le 4 février. 

Associé à l'élément eau
L'hiver est lié à l'élément eau dans le cycle des cinq éléments (bois, feu, terre, métal, eau). L'eau est associée au nord, au froid et à la couleur noire. Dans le champ des émotions, elle correspond à la peur sans raison, les angoisses, les phobies. Dans le champ du psychisme : la volonté, la détermination. Elle possède un fort pouvoir d'érosion et de pénétration.

C'est la saison où la terre est épuisée, au repos. Elle se refroidit, poussant les êtres vivants à se réfugier dans des lieux d'hibernation. Il faut reprendre des forces, se tourner vers soi. L'hiver est silence, introversion, lenteur. Idéal pour la lecture, la méditation, les flâneries, les soirées sous la couette… En surface la nature s'endort, en profondeur les énergies travaillent*.

Rein : il stocke l'essence vitale
En médecine traditionnelle chinoise (MTC), les fonctions des organes associées à l'hiver et à l'élément eau, sont le Rein (Yin) et la Vessie (Yang).

Le Rein est considéré comme le fondement du Yin et du Yang dans l'organisme car il conserve "l'essence vitale prénatale", sorte de "kit de survie" héréditaire transmis à l'embryon par le Rein des parents. Il attire et recueille l'énergie du Poumon et contribue ainsi à régulariser la respiration. Il est la racine des énergies dont dépendent tous les autres organes. L'énergie du Rein nourrit les os, les moelles, le cerveau, les dents, les cheveux, les oreilles, la sexualité… Voilà pourquoi il est important "d'avoir les reins solides" ! C'est également la raison pour laquelle il est important de garder ses pieds au chaud en hiver : les pieds froids provoquent facilement une déficience au niveau du Rein*.

L'insuffisance d'énergie dans le Rein peut se traduire par : rougeurs des pommettes, urines foncées, sueurs nocturnes, acouphènes, chevilles enflées, frilosité, douleurs lombaires…

Le méridien Rein
Il part de la plante du pied, à la jonction du tiers antérieur et du tiers moyen, entre le 2e et le 3e métatarse. Il se poursuit sur la voûte plantaire latéralement pour remonter par le côté intérieur du pied sous la malléole interne puis il monte le long de la face interne de la jambe jusqu'à la face interne du creux arrière du genou, continue sur la partie postérieure de la face interne de la cuisse puis vers le pubis. Il remonte ensuite en ligne droite en longeant la ligne médiane de l'abdomen, puis s'écarte légèrement au niveau de la cage thoracique pour poursuivre jusqu'au sternum**.

Il existe 27 points à stimuler sur ce méridien, ce qui permettrait d'améliorer : difficultés respiratoires, sécheresse de la langue, mal de gorge, lumbago, œdème, constipation, diarrhée problèmes musculaires des membres inférieurs, douleur sur le trajet du méridien**.

Points importants du méridien Rein
- 1R (Yong Quan : source jaillissante) : on le trouve au centre du pied sur l'axe latéral, à la base du tiers antérieur sur l'axe longitudinal, dans le creux lorsqu'on met les orteils en flexion plantaire.
Indications : coma, choc, manie, hystérie, épilepsie, convulsions infantiles, nausées et vomissements, angine, difficultés à uriner…
- 3R (Tai Xi : grand canyon) : à mi-distance du sommet de la malléole interne et du tendon d'Achille.
Indications : néphrite, cystite, énurésie (pipi au lit), menstruation irrégulière, angine, douleur dentaire, impuissance, paralysie des membres inférieurs…
- 6R (Zhao Hai : mer d'éclairage) : dans le creux, une largeur de pouce sous le bord inférieur de la malléole.
Indications : menstruation irrégulière, amygdalite, neurasthénie, épilepsie…
- 24R (Ling Xu : vacuité de l'esprit) : dans le 3e espace intercostal, deux largeurs de pouce en dehors de la ligne médiane, à mi-chemin de celle-ci et de la ligne du mamelon.
Indications : douleur de la poitrine et des côtes, toux, vomissements, libération des contraintes psychiques…
- 27R (Shu Fu : palais de l'approbation) : dans le creux entre la 1e côte et le bord inférieure de la clavicule, à deux largeurs de pouce de la ligne médiane.
Indications : douleurs de la poitrine, toux, asthme, vomissements, action dispersante sur l'excès général d'énergie…

Vessie : le palais des liquides
La partie indésirable des liquides venue du Rein et de l'Intestin Grêle passe dans la Vessie qui la stocke et la transforme en urine. Cette dernière est alors éliminée. L'énergie nécessaire vient du Rein.

La faiblesse de la fonction est souvent due aux conditions climatiques : exposition au froid ou à l'humidité. Elle peut provenir également d'une activité sexuelle excessive qui épuise le Rein puis la Vessie.
Sur le plan psychologique les perturbations de la Vessie se manifestent souvent, chez l'adulte, par des sentiments de suspicion et de jalousie.

Le méridien Vessie
Il part au dessus du bord interne de l'orbite de l'œil. Il monte sur le front, passe par le sommet et l'arrière du crâne. Il se divise alors en deux branches parallèles à la colonne vertébrale qui descendent vers le bassin. 
La branche interne se poursuit au milieu de la fesse et descend au centre de l'arrière de la cuisse. La branche externe traverse également la fesse et se poursuit sur la partie externe de l'arrière de la cuisse. Les deux branches se rejoignent au milieu du pli du genou. 
Le méridien descend alors derrière le mollet dans l'axe du tendon d'Achille et jusqu'à son bord externe. Il part ensuite vers la face arrière de la malléole externe puis le long du bord externe du 5e métatarsien pour se terminer à l'angle inférieur externe de l'ongle du petit orteil.

Il existe 67 points à stimuler sur ce méridien, ce qui permettrait d'améliorer : rétention d'urine, énurésie (pipi au lit), manie, mal de tête, maladies des yeux, douleurs sur le trajet du méridien**…

 

  

 

Points importants du méridien Vessie
- 1V (Jing Ming : clarté de l'oeil) : on le trouve au dessus de l'angle interne de l'œil, près du bord interne de l'orbite.
Indications : affections oculaires, sinusite, fatigue cérébrale…
- 10V (Tian Zhu : colonne du ciel) : dans le sillon de la nuque, sur le bord externe du trapèze.
Indications : céphalée occipitale, blocage et raideur du cou, insomnie, pharyngite…
- 11V (Da Zhu : grande navette de tisserand) : à 2 largeurs de pouce de la ligne médiane de la colonne vertébrale, près du bord inférieur de la partie saillante de la 1ère vertèbre dorsale.
Indications : toux, fièvre, douleur de l'épaule, renforce les os et soulage les muscles…
- 12V (Feng Men : porte du vent) : à 2 largeurs de pouce de la ligne médiane de la colonne vertébrale, près du bord inférieur de la partie saillante de la 2e vertèbre dorsale.
Indications : rhume banal, bronchite, urticaire…
- 40V (Wei Zhong : centre de la courbure) : exactement au milieu du pli de l'arrière du genou.
Indications : sciatique, douleur du dos, affections de l'articulation de la hanche, coup de chaleur…
- 43V (Gao Huang : approbation des parties grasses) : à 4 largeurs de pouce de la ligne médiane de la colonne vertébrale, au niveau du bord inférieur de la partie saillante de la 4e vertèbre dorsale.
Indications : tuberculose pulmonaire, bronchite, pleurite, neurasthénie, faiblesse générale.
- 57V (Cheng Shan : montagne de l'aide) : au milieu du mollet, 8 largeurs de pouce au-dessous du pli de l'arrière du genou, à mi-chemin entre celui-ci et le talon.
Indications : sciatique, crampe du mollet, douleur plantaire, hémorroïdes…
- 60V (Kun Lun : nom d'une montagne au Tibet) : entre le bord postérieur de la malléole externe et le bord interne du tendon d'Achille, au niveau du sommet de la malléole.
Indications : affections de la colonne vertébrale, lumbago, sciatique, affections de la cheville…

 

NB : Par convention nous utilisons une majuscule pour désigner la fonction associée à l'organe dans le sens de la MTC, "Rein", "Vessie", distincte du sens anatomique que la science occidentale lui confère.

Sources :
*Les cinq saisons de l'énergie, Isabelle Laading, Octave éditions
**Précis d'acupuncture chinoise, Académie de médecine traditionnelle chinoise, éditions Dangles
Théorie et pratique du shiatsu, Carola Beresford-Cooke, éditions Maloine 


                

La revue de presse

Le nouveau Levothyrox ne comprend pas seulement du mannitol et de l'acide citrique, censés...

Est-elle si contagieuse, le vaccin est-il efficace, faut-il la traiter avec des antibiotiques ? Le...

Bouffées de chaleur, problèmes d'humeur ou d'insomnie… Les symptômes qui...

Comment laver les fruits et légumes pour les débarrasser des résidus de...

Comment trouver le financement des 100 milliards $ par an promis à partir de 2020 aux pays...

Les cadeaux de Noël faits maison ont l'intérêt d'être originaux, é...