Méduse : que faire en cas de piqûre ?

Sortir de l'eau, retirer avec précaution les fragments de tentacules restant sur la peau sans les casser puis rincer abondamment la plaie avec de l'eau de mer. Penser à informer les autorités de la présence de méduses pour qu'elles alertent les baigneurs… Pour retirer les filaments urticants, on peut utiliser un couteau ou un bout de carton et, pour faciliter l'opération, appliquer du vinaigre ou déposer du sable mouillé sur la zone. On peut aussi approcher de la plaie une source de chaleur comme un mégot de cigarette (le venin de la méduse se dissout à la chaleur). Une fois rentré chez soi, il faut désinfecter la plaie avec une compresse stérile imbibée d'antiseptique et, éventuellement, appliquer une pommade antihistaminique.
En cas de piqûre sur le visage ou de réaction allergique (gêne respiratoire notamment) ou encore si la sensation de brûlure persiste au-delà de 48h, il faut consulter un médecin.
La piqûre de méduse provoque une douleur semblable à une décharge électrique, suivie immédiatement d'une sensation de brûlure, d'intensité variable selon la personne et l'espèce, et des démangeaisons.
Du fait de la diminution de la présence de prédateurs (surpêche) et de dysfonctionnements écologiques dus au réchauffement climatique, on constate une recrudescence des méduses sur nos côtes.

Source : Santé Magazine
 

La revue de presse

Prudence ! Il est techniquement possible de développer et produire un vaccin contre le Covid...

"Des pistes de recherche intéressantes" mais la plante "ne constitue pas pour...

Migraines, baisse de libido, sécheresse vaginale, dépression, risque d’embolie...

La défense du laboratoire Servier a tenté de démontrer l’absence de...

Sortir de l'eau, retirer avec précaution les fragments de tentacules restant sur la peau...

Des fruits pour commencer, puis des œufs et/ou des céréales complètes (...