Mercure : combien de poisson par semaine ?

MaquereauxDeux portions par semaine, dont l’une doit provenir d'espèces riches en oméga-3 (EPA et DHA) : saumon, sardine, maquereau, hareng, truite fumée… C'est la dernière recommandation de l'ANSES (agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail), qui précise également qu'en raison des risques de contamination, il faut limiter anguille, barbeau, brème, carpe, silure, lotte (baudroie), loup (bar), bonite, empereur, grenadier, flétan, brochet, dorade, raie, sabre, thon. À cause du risque lié au mercure, éviter espadon, marlin, siki, requin et lamproie.
Ne pas oublier aussi de respecter la chaîne du froid et les durées de conservation, de congeler pendant 7 jours les poissons à consommer crus, de manger les coquillages au maximum 2h après la sortie du frigo, d'éviter les coquillages ramassés n’importe où… 

Source : La Nutrition, par Marie-Céline Jacquier
 

La revue de presse

Prudence ! Il est techniquement possible de développer et produire un vaccin contre le Covid...

"Des pistes de recherche intéressantes" mais la plante "ne constitue pas pour...

Migraines, baisse de libido, sécheresse vaginale, dépression, risque d’embolie...

La défense du laboratoire Servier a tenté de démontrer l’absence de...

Sortir de l'eau, retirer avec précaution les fragments de tentacules restant sur la peau...

Des fruits pour commencer, puis des œufs et/ou des céréales complètes (...