Parler à son bébé, c'est essentiel !

Aujourd'hui, tous les spécialistes le crient haut et fort : il est bon et nécessaire de parler à nos enfants dès le plus jeune âge ! Fini le règne des "mais il ne comprend pas", "il est trop jeune", "ce n’est qu’un bébé", etc. Nos bouts de chou ont droit au meilleur, de belles phrases bien construites !
Alors comment communiquer avec eux ? Quels sont les risques à ne pas le faire ? Et si la communication s'avérait difficile, vers quelles solutions devrions-nous nous tourner ?

Vie saine et zen - Parler à son bébé, c'est essentiel !

Dès le cinquième mois de grossesse, le système nerveux périphérique du fœtus se connecte au cerveau et lui permet de ressentir le toucher, le goût, la vue, et d’entendre les sons. En conséquence la communication est déjà possible ! Et pourtant à la naissance beaucoup de parents ne pensent pas à stimuler leur bébé.

Publicité

En savoir plus

Quand s’inquiéter ?

Voici des exemples de situations qui peuvent vous mettre sur la piste d’un éventuel trouble du langage chez votre enfant.

- De 0 à 2 ans, votre enfant ne semble pas réagir aux sons ou en produire, il ne semble pas manifester de goût pour la communication.
- À 2 ans 1/2, il n’utilise jamais aucun mot.
- Vers 2 ans 1/2, il ne semble pas acquérir de vocabulaire nouveau. Ou à 3 ans, il ne fait ou ne comprend jamais de phrases.

Ces critères peuvent vous aider à vous situer et vous décider à faire la démarche d’une consultation chez un professionnel. Cela ne veut pas dire que le problème est grave et irréparable, mais qu’il doit être détecté à temps et pris en charge par la bonne personne.

Stimuler bébé, c’est déjà communiquer
Ce n’est pas parce que bébé ne prononce pas de mots qu’il ne les comprend pas. Un bébé utilise inconsciemment les signes qu’il reçoit et les associe à ses perceptions.
Certains sons lui sont familiers puisqu’il les entendait déjà dans le ventre de sa mère. Il est donc important de les lui répéter. Grâce à ces sons qu’il a déjà enregistrés, une première réaction s’opère et lui permet d’organiser sa pensée autour de mots.

Au fur et à mesure, le bébé va mémoriser de petites phrases simples et il pourra les associer aux situations correspondantes.
À l'heure de la tétée, en prenant notre enfant, si nous lui disons qu'il va manger, à force de l’entendre, cette phrase évoquera pour lui ces moments-là.
N’hésitons pas à faire des mimiques, jouer avec lui, et ne négligeons pas la lecture !

Penser à lire avec lui
Certaines maternités qui relaient l’opération "Un bébé, un livre" offrent un livre doudou aux nouveaux-nés. Cette initative a pour but de donner goût à la lecture autant aux parents qu’aux enfants, en les habituant à la démarche de lire, à l’objet livre en soi, tout ça pour développer le langage.

Un bébé évolue vite. N’attendons pas qu’il ait trois ou quatre ans pour commencer à lui lire des histoires, lui montrer comment tenir un livre, ou même lui chanter des comptines. Et, même si nos bébés sont bien évidemment les plus adorables du monde, ne tentons pas d’inventer un code "areuh gaga". Non, bébé ne parle pas cette langue, autant faire des phrases normales ! Plus il sera éveillé tôt, plus il aura de chance de se repérer rapidement dans l’espace et la société. Ne pas faire la démarche pourrait freiner son évolution.

Les risques de ne pas communiquer assez tôt avec bébé
Éveiller son bébé, participe au développement du langage oral ainsi qu'à la mise en place de la structure écrite. À force d’entendre des constructions de phrase correctes, sa syntaxe se développe et il apprend à s’exprimer. Un enfant a besoin de toutes ces attentions pour vivre. Lui donner le strict minimum (en le nourrissant, le lavant etc.) est loin d’être suffisant.

Si un parent ne fait pas cette démarche de stimulation dès le plus jeune âge, à long terme l’enfant peut souffrir de troubles du développement, de retard de langage, ou même d’illettrisme.
Ces dérives ne se produisent pas de manière obligatoire mais la façon dont nous stimulons nos enfants et l'âge auquel nous le faisons conditionneront quoi qu’il arrive sa socialisation.

Quelles solutions
Si vous ressentez un malaise dans l’éveil de votre enfant, pensez à consulter quelques sites Internet de professionnels. Ils permettent de détecter s’il y a lieu ou non de s'inquiéter. Nous vous conseillons notamment celui de la Fédération Nationale des Orthophonistes. Vous y trouverez des conseils, ainsi que des exemples concrets avec la description précise des attitudes de langage en fonction des âges.
Mais si vous estimez que ces conseils en ligne ne suffisent pas, pensez à aller consulter un pédiatre ou un orthophoniste.

Un bébé est un être doté d’intelligence. À nous, parents, de la stimuler !
Fini les areuh areuh, et vive les phrases pleines de sens !

 

Sources :
Info-langages.org
Grandir ensemble
Plurielles.fr
Elle


                

La revue de presse

Rhume, toux, mal de gorge, grippe et troubles intestinaux : un médicament sur deux dé...

Les méthodes les plus efficaces pour mettre toutes les chances de son côté...

Mimer la nature et respecter le bien-être animal… C'est le défi que relè...

Avec +3,5 % en 2017, la croissance des émissions de gaz à effet de serre chinoises...

Depuis 1989, déclin de 76 % (82 % en été) de la masse d'insectes volants en...

Il aurait eu lieu fin septembre, selon l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûret...