Pfizer et BioNTech annoncent que leur candidat-vaccin contre le Covid-19 est "efficace à 90 %"

Ce sont les premiers à présenter des résultats positifs pour un essai clinique à grande échelle (phase 3) d’un vaccin contre le SARS-CoV-2. Le BNT162b2 du géant pharmaceutique états-unien Pfizer et de son partenaire allemand BioNTech a été testé depuis le mois de juillet sur environ 40 000 personnes. 94 ont développé la maladie parmi lesquelles au maximum 8 avaient reçu le vaccin. On ignore encore la durée de l'immunité qu'il confère. L'essai doit se poursuivre jusqu'à ce que 164 cas se soient déclarés. Il s'agit d'un vaccin administré en deux fois, à trois semaines d'intervalle, et fondé sur une technologie nouvelle, de "l'ARN messager". Il doit être conservé à très basse température. On injecte dans l’organisme des brins d’instructions génétiques qui vont apprendre aux cellules à fabriquer un antigène spécifique du coronavirus. Il ne s'agit pas de virus inactivés (comme pour la polio ou la grippe) ou atténués (comme pour la rougeole ou la fièvre jaune) ou encore des protéines "antigènes" (comme pour l'hépatite B). À l’heure actuelle, aucun vaccin à ARN n’a été approuvé pour l’homme.
Selon l’OMS (Organisation Mondiale de la Santé), 10 essais cliniques de vaccins sont actuellement en phase 3 dans le monde dont ceux de l'américain Moderna, de plusieurs laboratoires étatiques chinois, de deux laboratoires russes, du britannique AstraZeneca avec l’université d’Oxford.

Source : Le Monde
 

La revue de presse

Dans la bataille des chiffres, Moderna annonce une efficacité de 94,5 % pour son vaccin anti...

43 % des Français disent qu'ils n'accepteraient probablement ou certainement pas le vaccin...

"Pas de preuve qu'il améliore la survie ni qu'il permette d'éviter d'être...

Créer un délit général de pollution et un délit de mise en...

Des investissements massifs, multipliés par deux, et une refonte du système d'aides...

En jeu : la transformation des filières et une modification des régimes alimentaires...