Phosphore

Qu'est-ce que c'est ?
Du grec "fosforos" (porteur de lumière), il ne se trouve pas dans le corps sous sa forme pure, mais sous forme de phosphates. Ce sont des minéraux qui contribuent à la santé et la solidité des os et des dents, au bon fonctionnement des nerfs et des muscles ainsi qu'à la constitution des cellules.

Notre corps renferme de 600 g à 900 g de phosphore. Environ 85 % sont associés au calcium de nos os et de nos dents.

Nous absorbons en moyenne 50 % du phosphore contenu dans les aliments que nous mangeons. La vitamine D favorise cette absorption.

Quel rôle pour l'organisme ?
Le phosphore intervient dans presque toutes les réactions chimiques cellulaires.
Il joue un rôle fondamental dans la mise en réserve et le transport de l'énergie dans nos cellules.
Il participe à l’absorption et la transformation de certains nutriments, notamment celle des sucres en acide lactique. Il joue également un rôle majeur dans le métabolisme du calcium.
Il maintient notre sang à un degré d'acidité (pH) normal.

L'apport quotidien moyen de phosphore s'établit autour de 1500 mg. Les carences sont donc très rares. Elles se traduisent par des fourmillements des extrémités, une diminution des réflexes, une faiblesse musculaire et une respiration irrégulière.

L'excès de phosphore alimentaire est évacué dans les selles et ne présente aucun désagrément. Néanmoins, on a observé récemment qu'un excès de phosphore combiné à un apport en calcium trop faible peut entraîner une élévation de la production de parathormone, provoquant des troubles osseux, des lithiases uriques et des déficiences en calcium et magnésium.

Le phosphore est utilisé en oligothérapie comme régulateur de l’excitabilité neuromusculaire, notamment dans les cas de spasmophilie et pour les colopathies fonctionnelles.

Apports nutritionnels recommandés
- de 1 à 3 ans : 460 mg
- de 4 à 6 ans : 500 mg
- de 7 à 9 ans : 500 mg
- de 10 à 12 ans : 1250 mg
- de 13 à 18 ans : 1250 mg
- de 19 à 50 ans : 700 mg
- 51 ans et plus : 700 mg
Cas particuliers :
- femmes enceintes : 700 mg
- femmes allaitantes : 700 mg

Où en trouver ?
Presque tous les aliments sont riches en phosphore (sous forme de phosphates), sauf le sucre et l'huile.
Mais les meilleures sources sont :
- les poissons et fruits de mer : espadon, saumon, palourde, flétan, plie, sole, aiglefin, crabe…
- la viande et les produits issus de la viande : foie de bœuf, œufs, abats de volailles, jambon, dinde, canard…
- les laitages : fromage, lait, yaourts… Aussi riches en phosphore qu'en calcium, ils constituent une source équilibrée.
- les légumes, légumineuses et graines : graines de citrouille, de courge, de tournesol, soja, lentilles… Le phosphore s'y trouve sous une forme moins absorbable (phosphore phytique). 

La revue de presse

Rhume, toux, mal de gorge, grippe et troubles intestinaux : un médicament sur deux dé...

Les méthodes les plus efficaces pour mettre toutes les chances de son côté...

Mimer la nature et respecter le bien-être animal… C'est le défi que relè...

Avec +3,5 % en 2017, la croissance des émissions de gaz à effet de serre chinoises...

Depuis 1989, déclin de 76 % (82 % en été) de la masse d'insectes volants en...

Il aurait eu lieu fin septembre, selon l'IRSN (Institut de radioprotection et de sûret...