Plan de relance : sept milliards d’euros sur l’hydrogène, "ce n’est pas trop, surtout au regard des enjeux"

Sept milliards d’euros investis dans l’hydrogène par le gouvernement d’ici à 2030, ce n’est pas trop pour financer "de la recherche, des infrastructures, des démonstrateurs qui ont pratiquement les mêmes coûts que les unités industrielles finales", selon François Kalaydjian de l'IFP Énergies nouvelles, institut de recherche et de formation dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement.
En 2019, on a produit dans le monde 70 millions de tonnes d'hydrogène (1 million utilisées en France) dont 96 % à partir d'énergies fossiles. Il faut développer de nouveaux modes de production par électrolyse de l'eau en utilisant de l'électricité issue d'énergies renouvelables (ou nucléaire). Dans une phase transitoire, il est aussi possible de développer la technologie de captation et de stockage de CO2 avec les méthodes actuelles de production. Les débouchés pour un hydrogène décarboné sont nombreux : industrie lourde (métallurgie, sidérurgie, pétrochimie), transports (camions, bus, trains, avions), moyen de stockage d'énergie intermittente (éolien, solaire). Le rendement de l'hydrogène devra être amélioré. Il n'est pour l'instant que de 60 %.

Source : 20 Minutes, par Fabrice Pouliquen
 

La revue de presse

Anguille européenne, moineau domestique, tortue luth en Guyane et au Costa Rica, gorille des...

En circulant chez l'être humain, le SARS-CoV-2 évolue et la surveillance de ces...

En France, seulement 59 % de la population indiquent vouloir se vacciner contre le Covid-19, selon...

Il faut se frictionner les mains au moins 20 secondes, sans rincer, avec une solution contenant de...

75 % des Français ne font aucune restriction sur leur régime alimentaire ou se disent...

Pour que les gens se sentent à l'aise et bienvenus, qu'ils se sentent acceptés,...