Pollution de l'air : l'État est mis en cause devant la justice

Pour la première fois une victime de la pollution de l'air, Clotilde Nonnez, professeure de yoga parisienne, porte plainte contre l'État devant la juridiction administrative. Alors qu'elle n'avait aucun problème respiratoire elle s'est retrouvée petit à petit fortement fragilisée, jusqu'à déclencher des pathologies respiratoires et une péricardite lors du pic de pollution atmosphérique de décembre 2016. Selon son avocat, "la faute de l'État peut être recherchée à trois niveaux : l'administration n'a pas pris toutes les mesures qu'elle aurait dû prendre, elle n'a pas su les faire appliquer efficacement et elle n'a pas mis en place un cadre législatif et réglementaire suffisant". Une trentaine d'autres plaintes pourraient être déposées prochainement.

Source : Actu-Environnement, par Mathilde Bouchardon
 

La revue de presse

Transformer le temps d'attente en temps de détente et de récupération, c'est...

Le développement du cerveau du fœtus serait impacté par les particules fines, m...

"Refusons d'être des cobayes ! Nous ne voulons plus mourir empoisonné.e.s,...

15 % de surface agricole en bio ou en conversion en 2022, 20 % de produits bio en restauration...

Les douches représentent 40 % de l'eau consommée par un foyer. Pour changer la salle...

Après janvier et février, le mois de mars sera également remboursé aux...