Pollution de l'air : l'État est mis en cause devant la justice

Pour la première fois une victime de la pollution de l'air, Clotilde Nonnez, professeure de yoga parisienne, porte plainte contre l'État devant la juridiction administrative. Alors qu'elle n'avait aucun problème respiratoire elle s'est retrouvée petit à petit fortement fragilisée, jusqu'à déclencher des pathologies respiratoires et une péricardite lors du pic de pollution atmosphérique de décembre 2016. Selon son avocat, "la faute de l'État peut être recherchée à trois niveaux : l'administration n'a pas pris toutes les mesures qu'elle aurait dû prendre, elle n'a pas su les faire appliquer efficacement et elle n'a pas mis en place un cadre législatif et réglementaire suffisant". Une trentaine d'autres plaintes pourraient être déposées prochainement.

Source : Actu-Environnement, par Mathilde Bouchardon
 

La revue de presse

L'annonce d'étendre l'obligation de 3 à 11 vaccins en janvier 2018 est...

Trop de sel, pas assez de fibres, toujours plus de produits transformés et de complé...

Ils durent plusieurs heures souvent par grandes chaleurs... Voici cinq conseils pour optimiser les...

Sous forme de fleurs d'eau, d'écume ou de pellicule huileuse, les algues toxiques sont vert...

44 % des enseignes ne respectent pas l'interdiction de la vente en libre-service des pesticides,...

Les espèces de vertébrés reculent massivement, à la fois en nombre d'...