Pollution de l'air : l'État est mis en cause devant la justice

Pour la première fois une victime de la pollution de l'air, Clotilde Nonnez, professeure de yoga parisienne, porte plainte contre l'État devant la juridiction administrative. Alors qu'elle n'avait aucun problème respiratoire elle s'est retrouvée petit à petit fortement fragilisée, jusqu'à déclencher des pathologies respiratoires et une péricardite lors du pic de pollution atmosphérique de décembre 2016. Selon son avocat, "la faute de l'État peut être recherchée à trois niveaux : l'administration n'a pas pris toutes les mesures qu'elle aurait dû prendre, elle n'a pas su les faire appliquer efficacement et elle n'a pas mis en place un cadre législatif et réglementaire suffisant". Une trentaine d'autres plaintes pourraient être déposées prochainement.

Source : Actu-Environnement, par Mathilde Bouchardon
 

La revue de presse

À la fin du siècle, trois personnes sur quatre dans le monde seraient exposées...

L'agence européenne des produits chimiques (ECHA) vient de reconnaître que le bisph...

Pour la première fois, L'Union Européenne vient de voter "un dispositif...

La nouvelle ministre de la santé dit réfléchir à "rendre...

Efficacité prouvée pour des empoisonnements au plomb, au mercure et autres mé...

Le monde irait de mieux en mieux, d'après plusieurs experts qui examinent les faits chiffres...