Pollution : le trafic automobile responsable de quatre millions de nouveaux cas d’asthme infantile par an

13 % des cas d'asthme infantile diagnostiqués dans le monde seraient dûs à la pollution de l'air générés par les véhicules automobiles, selon une étude états-unienne portant sur 194 pays. 90 % des cas sont situés dans les grandes agglomérations. En cause : la concentration en dioxyde d'azote (NO2), due notamment au diesel. En tête de peloton : la Corée du Sud suivie par le Koweït, le Qatar et les Émirats arabes unis. Dans le top 10 des villes les plus touchées : 8 villes en Chine, Shanghai en tête (avec 48 % des cas d’asthme imputables au trafic routier), suivies de Moscou et Séoul. Paris est à la 21e place (33 %), devant New York et Londres.
92 % de ces cas interviennent dans des zones où les concentrations de NO2 ne dépassent pas les recommandations de l’OMS (40 microgrammes/m3 en moyenne annuelle). Conclusion : "les normes actuelles de l’OMS ne sont pas protectrices contre l’asthme infantile". Les auteurs plaident donc pour un durcissement de ces normes.

Source : Le Monde, par Stéphane Mandard
 

La revue de presse

Raconter l'histoire magique du Père Noël, au même titre que celle du Petit...

71 % des Français ont déjà eu recours au moins à une médecine...

Le bain de gongs offre un massage intérieur relaxant, une pause bien-être qui permet...

Problèmes de gouvernance, sérieuses défaillances de gestion, insuffisances...

Ils ne pourront plus être utilisés en France à partir de la fin 2020… 36...

Un "objectif de fin de mise sur le marché des emballages plastique à usage...