Pollution : le trafic automobile responsable de quatre millions de nouveaux cas d’asthme infantile par an

13 % des cas d'asthme infantile diagnostiqués dans le monde seraient dûs à la pollution de l'air générés par les véhicules automobiles, selon une étude états-unienne portant sur 194 pays. 90 % des cas sont situés dans les grandes agglomérations. En cause : la concentration en dioxyde d'azote (NO2), due notamment au diesel. En tête de peloton : la Corée du Sud suivie par le Koweït, le Qatar et les Émirats arabes unis. Dans le top 10 des villes les plus touchées : 8 villes en Chine, Shanghai en tête (avec 48 % des cas d’asthme imputables au trafic routier), suivies de Moscou et Séoul. Paris est à la 21e place (33 %), devant New York et Londres.
92 % de ces cas interviennent dans des zones où les concentrations de NO2 ne dépassent pas les recommandations de l’OMS (40 microgrammes/m3 en moyenne annuelle). Conclusion : "les normes actuelles de l’OMS ne sont pas protectrices contre l’asthme infantile". Les auteurs plaident donc pour un durcissement de ces normes.

Source : Le Monde, par Stéphane Mandard
 

La revue de presse

Batteries au lithium, durée de vie et recyclage, les trottinettes électriques en...

Un plan pour tendre vers le "zéro chlordécone dans l’alimentation",...

Un accord de réduction des déchets plastique en milieu marin a été...

Des tomates sans aucun goût, conçue pour durer plus longtemps, des semences agricoles...

Diminuer la disponibilité des boissons sucrées, augmenter leur prix, faire des...

L'ADN vieillit six fois plus vite que la normale pendant une année de travail intensif...