Présidentielle : quelles réponses aux défis environnementaux ?

L'environnement a été le marqueur des campagnes de Hamon et Mélenchon. Mais il est quasiment absent des programmes de Fillon et de Le Pen qui proposent une sorte de statu quo environnemental voire un retour en arrière.

- Nucléaire : Hamon et Mélenchon visent une sortie d'ici 25 ans, Fillon et Le Pen veulent moderniser et développer la filière. Macron s'en tient à la position de François Hollande : ramener la part du nucléaire à 50 % en 2025.

- Transition énergétique : tous veulent développer les énergies renouvelables dans le respect de la COP21. Seule Le Pen veut un moratoire sur les éoliennes, qualifiées "d’immondes".

- Pesticides et perturbateurs endocriniens : Hamon est en pointe dans la lutte contre ces substances, Macron propose d'interdire les perturbateurs endocriniens s'il existe des "solutions moins toxiques". Ce dernier propose un Grenelle de l'alimentation débouchant sur "l'élimination progressive des pesticides" et vise 50 % de bio dans la restauration collective en 2022 (Mélenchon 100 %). Fillon et Le Pen n'envisagent aucune interdiction de ces produits.

- Diesel : sortie en 2025 pour Hamon et Mélenchon, simple alignement de la fiscalité sur les autres carburants pour Macron, déclaration d'intention pour Fillon. Seule Le Pen entend soutenir le diesel.

- Bien-être animal : la plupart des candidats sont favorables à son amélioration et au renforcement des contrôles dans les abattoirs. Le sujet reste marginal dans le débat.

Source : Le Monde
 

La revue de presse

En tête : Copenhague, Amsterdam et Oslo. Greenpeace vient de réaliser avec l'Institut...

Plus de 95 % des gaz utilisés pour les anesthésies sont aspirés et é...

15 millions de personnes seraient touchées en France par l'hypertension artérielle (...

Difficile de diagnostiquer la maladie de Lyme car sa responsable, la bactérie Borrelia, ma...

Deux repas de poisson ou de crustacés non frits par semaine sont recommandés par la...

L'apéro est important pour le lien social mais le passage par les amuse-gueules industriels...