Psychothérapie en téléconsultation

Des thérapies brèves avec des indications particulièrement adaptées… La visio-consultation avec un psychothérapeute est complémentaire de ce qui se fait en présentiel.

Viesaineetzen.com - Psychothérapie en téléconsultation

Depuis le confinement du printemps 2020, la consultation à distance, en visioconférence, s'est largement développée, notamment avec des psychothérapeutes. Ce type d'accompagnement est, dans certains cas, plus intéressant qu'en présentiel.

En savoir plus

Des profils de patients différents

Des patients jeunes…
52 % des patients psy sur Livi ont entre 25 et 39 ans, sans enfant.
"Ils n'auraient jamais pu consulter en libéral où les psychiatres sont pour la plupart en secteur 2", explique Joëlle Boyer.
En effet, la plateforme n'accueille que des médecins conventionnés en secteur 1 avec une prise en charge à 100 % au niveau de la Sécurité Sociale.

Habitant dans des déserts médicaux
55 % des consultations sur Livi sont le fait de patients résidant en désert médical.
"Nous avons des patients dans toute la France. Beaucoup n'auraient pas pu consulter parce qu'ils vivent dans des régions éloignées de tout."

Un contact plus direct
"Pendant le confinement, j'ai été amenée à effectuer beaucoup de suivis de mamans par téléphone dans le cadre de mon travail au SESSAD. J'étais alors très réticente sur la téléconsultation. Mais, contrairement à mes craintes, je me suis aperçue que les entretiens étaient plus soutenus, les mamans se livraient plus facilement au téléphone qu'en présentiel. Cela m'a interrogée", témoigne Joëlle Boyer, médecin pédopsychiatre en SESSAD (Service d'éducation spéciale et de soins à domicile), ancien praticien hospitalier.
Depuis le mois de juillet, en plus de ses activités habituelles, elle propose donc des visio-consultations sur la plateforme Livi.
"On s'imagine que, puisqu'il y a un écran, le corps serait absent. En fait je trouve que ce n'est pas du tout le cas. Cela m'a surpris car on a un contact très direct avec le patient. Paradoxalement, j’ai trouvé une plus grande proximité que dans le présentiel."

Quelques atouts majeurs
Le premier atout de la visio-consultation psy est la facilité et la rapidité avec laquelle on peut prendre un rendez-vous.
"Le patient a moins d'appréhension. Certains m'ont dit qu'ils n'auraient pas fait la démarche de prendre un rendez-vous en présentiel. Cette rapidité de prise de rendez-vous permettrait d'éviter certains passages à l'acte", affirme Joëlle Boyer. "Toutefois l’inconvénient est un moindre engagement du patient et une dévaluation de l’acte thérapeutique notamment lors de ces premiers rendez-vous qu’ils peuvent annuler beaucoup trop facilement. Ensuite lorsque le transfert est engagé le problème ne se pose plus."

Un autre atout est le cadre sécurisant de l'espace privé.
"Le patient nous reçoit dans son intimité. Il nous accueille chez lui. C'est un plus grand confort. J'ai eu également beaucoup de consultations dans les voitures parce que les personnes cherchaient un espace de repli pour pouvoir parler en toute confidentialité. Cela demande de la part du thérapeute une certaine souplesse et inventivité car il y a nécessité à s’adapter à d’autres paramètres de travail, à des situations imprévues."

Accompagner les jeunes mamans
Joëlle Boyer pense que l'outil présente des avantages importants, notamment pour les personnes qui habitent dans des déserts médicaux ou qui sont dans une situation qui les empêche de consulter en présentiel (voir encadré). L'exemple des jeunes mères en dépression post-partum est particulièrement éclairant.
"Des jeunes mères ont pu témoigner de leur souffrance et solitude face à l’arrivée d’un bébé, culpabilisées de ressentir de la tristesse alors que ce moment est censé apporter du bonheur et ne pouvaient confier cela à personne."

Compte tenu des difficultés de ce type de public à consulter en présentiel, la visio-consultation est particulièrement adaptée à la prévention des troubles relationnels précoces mère-enfant dans l'accompagnement des mamans…
"Toutefois j'oriente vers les UPB (unités parents-bébés) pour la prise en charge précoce des bébés."

Aider les ados
Un autre exemple surprenant est celui des adolescents qui peuvent faire face à une souffrance qu’ils ne savent pas traduire avec des mots… "Trouver une adresse à sa souffrance est fondamental dans ces moments-là. J'ai eu des adolescents qui m'ont appelée, le soir, de leur chambre, de leur propre initiative, c'était très important qu'ils aient pu me rencontrer ainsi… Pour certains d'entre eux, j'ai été amenée à faire venir la mère pour échanger avec elle. Ces adolescents, qui ont une grande facilité d'accès à internet, feraient beaucoup plus difficilement la démarche en présentiel."
La prévention des passages à l’acte chez les ados serait donc également une des indications privilégiées de la visio-consultation (il faut rappeler que l’autorisation des parents est nécessaire).

Des troubles variés
Bien d'autres troubles peuvent être concernés. Joëlle Boyer témoigne avoir été en contact avec des problèmes de natures variées : état anxio-dépressif, phobies, stress post traumatique, souffrance au travail, addictions, troubles alimentaires…
Pour certains patients, une aide médicamenteuse est souhaitable. Via la plateforme, une ordonnance peut donc leur être envoyée. Ils la reçoivent en fin de consultation.

La situation actuelle liée à la crise du Covid-19 est particulièrement génératrice de patients en détresse psychologique et l’accès à la visio -consultation est une alternative intéressante.
"Actuellement, il y a une situation de précarité subjective et économique qui favorise des pathologies de type anxio-dépressif. Il y a aussi plus de patients qui ont des phobies importantes et ne veulent plus sortir. D'une manière générale on constate une souffrance psychique liée à la situation de crise économique et sanitaire que nous traversons."
Éviter de sortir, de se retrouver dans les transports… La téléconsultation est particulièrement bien adaptée à la période. Et ce d'autant que la profession de psychiatre connaît une pénurie avec un délai de longs mois pour des rendez-vous en présentiel.

Quelques contre-indications
Il y a, bien-sûr, des contre-indications notamment pour les patients psychotiques en phase aigue ou les dépressions sévères nécessitant une prise en charge hospitalière en raison des risques suicidaires.
"La consultation avec les jeunes enfants ne parait pas non plus facile en visio-conférence. En revanche la guidance parentale est une excellente indication."

Des thérapies brèves
La durée de la téléconsultation est de 20 à 30 minutes. Le système induit des formes de thérapies brèves. Joëlle Boyer évoque une moyenne de trois consultations par patient.
"Ma boussole théorique est la psychothérapie analytique et je l'ai adaptée aux thérapies brèves. D'autres psychiatres ont d'autres formations. On peut donc répondre à des demandes différentes selon les patients."

Faire émerger une question
Elle s'est fixée un objectif : faire émerger une question à la fin de la première consultation.
"Le patient arrive avec une plainte, il faut qu'il reparte avec une question. Il faut qu'il y ait un avant et un après. Ensuite il peut reprendre rendez-vous avec moi et continuer ce travail ou rencontrer un autre psychothérapeute pour poursuivre ce travail en présentiel. Certains se sont engagés à poursuivre tous les quinze jours ou toutes les trois semaines…"

Une pratique complémentaire
L'intérêt pour le thérapeute est de rencontrer une palette clinique très variée avec un défi à relever à chaque consultation et cela peut modifier ses modalités de travail par la suite.

Il existe des dizaines de sites qui proposent des téléconsultations avec un psychiatre.
Exemples : Qare, Livi, MesDocteurs, Docavenue

"C'est une pratique qui répond à la demande actuelle", conclut Joëlle Boyer. "Les deux modalités, présentiel et visio-consultation, sont très complémentaires."

 


                

La revue de presse

"Quand la bonne science est supprimée par le complexe médico-politique, les gens...

Ce médicament a été acheté à prix d'or partout dans le monde...

Résidents et personnels des Ehpad seraient prioritaires pour la campagne de vaccination,...

112 médicaments "plus dangereux qu'utiles" dont 93 sont commercialisés en...

Sur la sellette : Chewable Hair Vitamins et Nathyroïd. Le premier, utilisé sous forme...

Entre 4 et 5 millions de décès évités chaque année si la...