Quatre questions sur les SDHI, fongicides toxiques pour l'homme

Une nouvelle étude montre que les SDHI, ces pesticides destinés à éliminer champignons et moisissures, pourraient être toxiques pour l'homme. Des chercheurs de l'Inserm, autour de Pierre Rustin, viennent de publier les derniers résultats de leurs travaux dans la revue Plos One. Les SDHI, présents sur 70 % des surfaces de blé tendre ou d'orge et fréquemment utilisés pour les cultures de raisins, pommes de terre ou fraises, bloquent la respiration des champignons parasites végétaux. Problème : ils agissent aussi sur les cellules des abeilles, des vers de terre et… des hommes. Le risque serait grand pour les agriculteurs qui utilisent ces produits ainsi que pour les personnes qui résident à proximité. Les auteurs de l'étude recommandent d'arrêter l'usage de ces pesticides "parce que l'on a aucune idée des résultats". L'Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation, de l'environnement et du travail) considère qu'il n'y a pas de raison de s'alerter.

Source : L'Express, par Manon Fossat
 

La revue de presse

Prudence ! Il est techniquement possible de développer et produire un vaccin contre le Covid...

"Des pistes de recherche intéressantes" mais la plante "ne constitue pas pour...

Migraines, baisse de libido, sécheresse vaginale, dépression, risque d’embolie...

La défense du laboratoire Servier a tenté de démontrer l’absence de...

Sortir de l'eau, retirer avec précaution les fragments de tentacules restant sur la peau...

Des fruits pour commencer, puis des œufs et/ou des céréales complètes (...