Que cache le syndrome du "tout va très bien" ?

Il s'agirait d'une attitude défensive inconsciente, à des fins d'autoprotection. Le déni qu'il exprime serait le signe d'une personne en souffrance qui tente de donner le change. L'origine pourrait se situer dans la relation maternelle où l'enfant reçoit des réactions inadaptées à ses demandes. "L’enfant a senti que l’on attendait de lui certains comportements", explique Jean-Michel Fourcade, psychanalyste. "Il s’est donc conformé à ces attentes pour montrer à sa mère qu’elle était une bonne mère, mais ne les habitait pas. Très tôt, ce sujet a donc décidé que, quoi qu’il arrive, “tout va bien”." Certains camouflent une grande blessure narcissique en investissant toute leur énergie dans une image idéale d’eux-mêmes.
Rien à voir avec l’optimisme positif dans lequel la personne se montre capable de transformer l’épreuve en opportunité de croissance.

Source : Le Figaro, par Pascale Senk
 

La revue de presse

À la fin du siècle, trois personnes sur quatre dans le monde seraient exposées...

L'agence européenne des produits chimiques (ECHA) vient de reconnaître que le bisph...

Pour la première fois, L'Union Européenne vient de voter "un dispositif...

La nouvelle ministre de la santé dit réfléchir à "rendre...

Efficacité prouvée pour des empoisonnements au plomb, au mercure et autres mé...

Le monde irait de mieux en mieux, d'après plusieurs experts qui examinent les faits chiffres...