Réduire sa facture d'électricité (suite)

L’eau chaude
Encore une fois, c’est le bon sens qui est de mise. Voici les 3 règles à respecter :
- Prenons plus de douches que de bains (une douche coûte environ 2,5 fois moins qu’un bain en électricité).
- Si nous utilisons un chauffe-eau, pensons à le faire détartrer tous les 2 ans.
- Pensons aux robinets thermostatiques. Il en existe de très nombreux modèles sur le marché, ils nous permettent de régler l’eau très vite, fini le gaspillage (en électricité et en eau) !

Le chauffe-eau solaire est très couru en ce moment. Rassurez-vous, vous n’êtes pas obligés d’habiter le sud de la France pour pouvoir l’utiliser. Pour preuve, l’Allemagne et de nombreux pays nordiques les utilisent. Sur le site de l’ADEME, le système du chauffe-eau solaire individuel ou collectif est très bien expliqué.

Le lavage
Choisissons des programmes basses températures. À 30° notre linge sera très bien lavé et nous dépenserons 3 fois moins d’électricité qu’à 90°.
Remplissons entièrement notre machine à laver le linge, et évitons le sèche-linge qui consomme 2 fois plus d’électricité que notre machine à laver.
Et enfin, que ce soit pour notre lave-linge ou notre lave-vaisselle (ça marche pour tous les appareils d’électroménager de toute façon) regardons l’étiquette énergie à l’achat, et préférons les programmes sur touche "éco".

Pour être au top…
…de nos possibilités en matière d’économie électrique, il faut penser à bien entretenir notre réfrigérateur (dégivrage régulier, installation loin des sources de chaleur avec une bonne aération autour, ne pas le laisser ouvert inutilement, etc…), à acheter des plaques à induction qui sont plus chères mais moins gourmandes en électricités que les autres, et à ne pas laisser en veille nos appareils (notamment le poste hi-fi vidéo).

L'habitat durable
Il n’y a pas très longtemps, le Grenelle de l’Environnement a permis de mettre en lumière les enjeux cruciaux de l’habitat durable. L’ANAH, Agence Nationale de l’Habitat en a fait un des axes majeurs de son action. Elle encourage et facilite l’exécution de travaux de réparation, d’assainissement, d’amélioration et d’adaptation d’immeubles d’habitation, ainsi que l’exécution de travaux de transformation en logements de locaux non affectés à l’habitation dès lors que ces logements sont utilisés à titre de résidence principale.

Elle reçoit une dotation du budget de l’État et attribue des subventions aux propriétaires privés. Les travaux effectués doivent permettre d’améliorer l’habitat en matière de sécurité de confort, d’isolation acoustique, de salubrité, d’équipements, d’accessibilité et d’adaptation aux personnes handicapées, et enfin d’économiser de l’énergie.

Après avoir lu cet article, vous n’aurez plus à hésiter avant de vous pencher sur vos factures pour essayer de les faire baisser. En contactant l’ensemble des partenaires cités plus haut, vous pourrez rencontrer des personnes qualifiées, payées pour vous aider à faire un bilan de votre logement, et vous proposer des solutions adaptées en matières de produits et de financements (elles existent, ne vous en privez pas !).


                

La revue de presse

En 2020, 12 médicaments viennent s'ajouter aux 105 produits "plus dangereux que b...

Une opération fondée sur la peur et la culpabilisation des femmes à dé...

Infarctus du myocarde, AVC… La pollution, notamment aux particules fines, favorise le d...

150 kilos de poussières de plomb ont été relâchés dans l'atmosph...

58 % des Français redoutent un effondrement de notre civilisation, selon un sondage exclusif...

La France est à la 11e place, le trio de tête est constitué de la Nouvelle Z...